Prétexte d’une participation au dialogue national contre la décision du parti : la suite logique de la gestion nébuleuse du parti par Oumar S

La position actuelle du SGA est la suite logique de ses actes durant sa coordination de ce très grand parti qu’est le PDS car tous les militants fidèles et avertis de ce parti, voyaient ce moment venir, où le coordinateur pensant accomplir son ultime et impossible mission de parachever la destruction totale de l’œuvre du Président Wade.

Ce moment choisi par le coordonnateur pour défier l’autorité et entrer en collision avec les intérêts du parti, relève le caractère d’un saboteur, responsabilisé en notre sein.

Mais ce dernier sait bel et bien, qu’en répondant à ce dialogue digne d’une scène de comédie nationale, de combines et combinaisons politiques, s’est auto exclu du parti pour collusion conformément aux textes du parti.

Ce nième acte de trahison à ce parti bâti par cet homme d’une dimension exceptionnelle sur des fondamentaux solides, ne font que renforcer la détermination et l’engagement des dignes fils de Wade à continuer ce noble combat avec le Président Karim Wade qui incarne l’espoir du parti et du peuple sénégalais.

Nous serons encore plus que rassurés, que la sortie de ces responsables douteux nous permettra enfin d’avoir un parti sûr, plus conquérant et plus actif.

A chaque chose malheur est bon, car l’inaccessibilité du SGA et la mise en léthargie de toutes les structures légales du parti avaient fini de mettre en somnolence beaucoup de militants et responsables de la base.

Bon vent notre Oumar qu’on a soutenu dans tous les combats contre nos ex-frères fossoyeurs et les chocs douloureux subis contre ce régime dictatorial.

En avant chers militants et sympathisants du PDS et du Président Karim Wade pour la reconquête du pouvoir en 2024.

Khadim Sall

Membre de la FNCL _ Membre du CD

Responsable Politique à Biscuiterie

 

 

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles