Présidentielle du 24 février : les États-Unis saluent la transparence des élections, mais se perdent entre élu et réélu…

« Nous félicitons les Sénégalais pour ce scrutin pacifique. Nos équipes d’observateurs ont sillonné le pays et ont été impressionnées par l’organisation et la discipline du processus électoral ».

C’est l’entame de la déclaration de l’Ambassade des États-Unis à Dakar relative à l’élection présidentielle du 24 février au Sénégal.

Mais le hic c’est l’ajout qui stipule : « Nous attendons patiemment la publication des résultats officiels et nous nous réjouissons de travailler avec le président élu du Sénégal ».

Car si c’est le cas il se nommera Idrissa Seck ou Ousmane Sonko, selon les tendances menant vers un second tour. S’il s’agit d’un tour unique, les résultats auront indiqué que Macky a coiffé ses adversaires au poteau. Donc… sera un président réélu…

Mais « Nous valorisons notre relation avec le Sénégal, qui est enracinée dans des valeurs communes — la prospérité, la sécurité et la bonne gouvernance », rassure l’ambassade.

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles