PRÉSIDENTIELLE 2019 : Macky Sall investi candidat le 1er décembre prochain

La présidentielle qui sera tenue dans deux mois et quelques au Sénégal, fait source de beaucoup de convoitise. Pour le camp au pouvoir que pour l’opposition. En conférence de hier presse, Seydou Guèye, porte-parole du gouvernement, a annoncé que le président Macky qui briguer son second mandat sera investi le 1er décembre 2018.

Seydou Guèye, porte-parole du gouvernement, a annoncé, hier à Dakar, que Macky Sall, l’actuel président du Sénégal qui brigue un second mandat, sera investi par sa coalition « Benno Bokk Yakaar » le 1er décembre 2018. Il a profité de cette tribune pour égratigner un peu l’opposition. « Les perspectives ouvertes par la gouvernance du président Macky Sall augurent un horizon de possibilités pour les Sénégalais, consolident l’espoir et la confiance. Notre candidat (Macky Sall) sera officiellement investi le 1er décembre 2018 par la grande coalition victorieuse Benno Bokk Yakaar et sa nouvelle majorité politique », a affirmé Seydou Guèye. Le porte-parole du gouvernement, s’exprimait lors de la conférence de presse de l’Alliance Pour la République (Apr) tenue à son siège. La date retenue pour l’investiture va coïncider avec le 10ème anniversaire du parti présidentiel qui a vu le jour en 2008. S’exprimant sur le débat parfois houleux suscité par la découverte et la prochaine exploitation d’hydrocarbures au Sénégal (gaz et pétrole), il a souligné que « le président Macky Sall a raison de demander à ceux qui ne savent pas d’avoir l’humilité de s’informer pour ne pas se perdre dans des jugements hasardeux ». Selon Seydou Guèye, la posture d’une frange de l’opposition met à nu sa stratégie « rythmée par une campagne systématique d’intoxication, de désinformation et de dénonciation calomnieuse ». Il en a conclu que c’est une façon pour les pourfendeurs de la mouvance présidentielle « d’expier d’avance leur défaite retentissante au soir du 24 février 2019 (date du premier tour de la présidentielle) ». Pour le porte-parole national de l’Apr, « la décision de Macky Sall de publier l’ensemble des contrats miniers, pétroliers et gaziers constitue une avancée démocratique majeure qui élargit le périmètre de transparence ». A en croire Seydou Guèye, l’objectif est de permettre aux Sénégalais « d’apprécier les termes des négociations qui ont, comme point de départ, la sauvegarde de l’intérêt supérieur de la Nation ». Enfin, pour ce dernier, l’offre politique de Macky Sall est de qualité et les éléments de son bilan plaident en sa faveur. A titre illustratif, il a révélé des chiffres qui, d’après lui, montrent que le Sénégal a fait un bond en avant. « Le Produit intérieur brut (Pib) par habitant est passé de 330 644 F CFA en 2000 à 411 797 F CFA en 2016, les Investissements directs à l’étranger (Ide) sont passés de 1, 7 % du PIB en 2012 à 2, 7 % du PIB en 2016 et l’emploi salarié est passé de 22, 1 % en 2000 à 31, 9 % en 2017 », a-t-il indiqué.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles