PRÉSIDENTIELLE 2019 : Le Prc promet un fonds souverain de 495 milliards F CFA pour l’éducation

Le Parti républicain et citoyen (Prc) a officiellement présenté hier la candidature de Amadou Moctar Ndiaye à la présidentielle de 2019. M. Ndiaye enseignant-chercheur, a profité de cette occasion pour décliner sa vision et sa contribution pour un Sénégal prospère.

À quelques mois de l’élection présidentielle du 24 février 2019, les promesses figent de partout et commencent à inonder les oreilles des citoyens. Le Parti républicain et citoyen (Prc), en officialisant hier la candidature de son mentor à l’occurrence Amadou Moctar Ndiaye, un jeune qui aura d’ici la présidentielle ses 35 ans, en a profité pour décliner sa vision et sa contribution pour un Sénégal prospère. Ainsi, 10 propositions ont été déclinées allant de l’industrialisation, de l’agriculture, en passant l’emploi des jeunes, l’éducation et la formation, la santé et l’environnement, jusqu’aux ressources naturelles, la culture et le sport, sans oublier le troisième.

Avec toutes ces propositions faites au détriment de la population le leader du Prc une fois élu, a promis avec un engagement fort de mettre en place un fonds souverain de 495 milliards F CFA à l’Éducation nationale au détriment de ceux qui ont terminé leurs études et qui se savent pas à quel saint se vouer. Et ce fonds sera géré par une Agence pour éviter tout compromis avec qui que ce soit. « Je mettrais un fonds souverain de 495 milliards F gérés par une agence une fois élu au soir du 24 février 2019 », a-t-il déclaré. Selon lui, il est temps de rehausser l’image de l’école sénégalaise, en se focalisant sur une éducation pour tous avec des formations professionnelles à l’appui pour chaque niveau intellectuel.

Parlant de la jeunesse, ce dernier de faire savoir que c’est le moment qu’elle prenne ses responsabilités et qu’elle puisse jouer sa partition dans le développement du Sénégal. Comme la présidentielle de 2019 est exceptionnelle avec l’apparition du pétrole et du gaz sur nos côtes, ce jeune candidat d’appeler la jeunesse de se mobiliser pour le choix d’un président qui saura garder nos ressources dans de bonnes mains, tout en la exhortant de s’impliquer aux instances de prise de décisions. Par rapport à l’industrialisation où Dakar à elle seule occupe les 91 % des industries se trouvant dans le pays. Amadou Moctar Ndiaye de préciser qu’une fois élu, toutes les régions dépourvues d’industries seront dotées de fabriques.

« Nous allons installer des usines dans les 14 régions du pays », a-t-il annoncé. Avant d’être plus précis : « Il faut que le Sénégal soit dans une phase d’industrialisation très forte, en faisant en sorte que toutes les potentialités dans les régions soient exploitées ». Idem pour l’emploi où il a promis de tout faire pour maitriser les jeunes qui quittent le pays pour immigrer en Europe. « Pour l’immigration, il faut que les jeunes aient le courage de rester dans le pays et travailler pour le développement socioéconomique du pays »,martéle-t-il.
Il poursuit : « Nous avons une obligation morale de les assister pour leur réussite ». Pour le troisième âge, dira-t-il, « ils doivent occuper une place de choix parce qu’après 40 ans de service, ils continuent à nourrir leurs familles. On va leur donner le rôle de conseil aux entreprises, comme c’est le cas pour la santé et l’environnement qui seront bien épaulés ». Pour le cas du pétrole, des discussions sérieuses seront tenues avec les multinationales, tout en formant les jeunes. « Le président doit prendre des responsabilités pour que le pétrole et le gaz servent à nourrir le peuple. Une fois élu, nous mettrons en place des politiques efficaces Pour la gestion du secteur petro-gazier », dira-t-il.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles