Présidence de la Fédération nationale (FSF) : Diouf (Dia) ne succède pas à Senghor

Me Augustin Senghor a été réélu à la présidence de la Fédération nationale (FSF) pour un troisième mandat de quatre ans, lors de l’assemblée générale élective, tenue dans la nuit de samedi à dimanche à Dakar.

La victoire de Me Senghor s’est dessinée au deuxième tour de l’élection où il a obtenu 264 voix contre 151 voix pour Mbaye Diouf Dia, un de ses deux challengers.

Au premier tour, le président sortant de la Fédération sénégalaise de football (FSF) avait eu 234 voix contre 104 voix pour Mbaye Diouf Dia, arrivé en deuxième, et 75 voix pour Louis Lamotte, éliminé.

Pour être élu au premier tour, les 2/3 des votants (277 voix) étaient requis. D’où un second tour pour départager Senghor et Dia.

L’élection du président de la FSF s’est déroulée dans un climat tendu en raison des tiraillements sur la fiabilité du fichier électoral sur laquelle les deux challengers de Me Senghor ont émis des doutes.

Elu en 2009 puis réélu en 2013, Me Augustin Senghor (52 ans) compte sur l’expérience et les acquis glanés lors de ses huit ans de présidence pour faire franchir au football sénégalais un nouveau palier.

« L’heure de passer du statut d’un football qui compte à celui qui gagne » a sonné, clame-t-il dans son plan « Horizon foot 2021 ». Ce programme est articulé autour de onze actions à réaliser au cours des quatre prochaines années.

Source APA

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles