Présentation de son livre: Youssoupha Diallo dissèque les prérogatives du procureur

Le procureur de la République Youssoupha Diallo a présenté ce samedi  son nouvel ouvrage intitulé  “Le procureur de la république, la pratique du parquet”. Dans ce manuel, le praticien du droit explique jusqu’où peuvent aller les prérogatives du procureur.

L’auteur du livre est revenu sur ce qui a motivé la production de l’ouvrage.  “En début de carrière je me suis rendu compte qu’i fallait réfléchir sur le travail des procureurs du ministère public en général, et il me fallait le faire parce que j’étais magistrat du Parquet et pour cela il me fallait prendre du recul pour réfléchir sur ce que fait le procureur parce qu’on en parle toujours mais en réalité, les gens ne savent pas ce que font les magistrats du Parquet en général. Il m’arrive d’entendre dans la presse que le procureur a pris telle décision alors qu’en réalité, il ne pouvait pas en être l’auteur du fait de ses attributions bien définies » a argumenté Youssoupha Diallo.

.C’est un constat du praticien qu’il est qui l’a motivé pour produire ce livre de vécu,

C’est pourquoi il précise que les procureurs doivent évoluer en ce qui concerne le pouvoir qui leur est dévolu:  “on ne peut plus fonctionner comme on le faisait avant c’est à dire être un manitou dans son parquet, décider de tout alors qu’en réalité, le fonctionnement de la justice demande d’avoir l’oreille attentive à beaucoup de choses, d’avoir des collaborateurs à qui on donne des responsabilités pour pouvoir prendre les bonnes décisions”, préconise-t-il.

Venu présider la rencontre, le ministre de la Justice  a indiqué que c’est un  ouvrage dont il faut saluer la parution parce que c’est écrit par un magistrat qui est un homme du sérail, un parquetier qui connait bien le sujet qui porte sur le procureur de la République.

“Quand on parle de procureur de la République, c’est un sujet très important dans la justice en général et dans la justice pénale en particulier parce que le procureur c’est un peu la porte d’entrée au niveau de la justice”, a fait savoir Ismaila Madior Fall.

Le garde des sceaux de rappeler que si  on a l’impression, parfois, que le Procureur a beaucoup de pouvoirs, qu’il envoie trop de citoyens en prison, c’est une perception qui ne correspond toujours pas à la réalité.

A l’en croire, “le procureur a , avant tout, une mission de lutte contre la criminalité et corrélativement, il a pour mission de défendre la société, les citoyens et les libertés”. Compte tenu de cela, il précisera que c’est toutes ces considérations que Youssoupha Diallo présente dans son ouvrage, il présente son statut,  l’organisation du Parquet, les prérogatives et les missions du Procureur dans le domaine pénal, dans le domaine non pénal.

Correspondance particulière de AL S

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles