Prélude à la visite du président, Macky Sall en banlieue, la FEEP étale ses doléances

La Fédération des Élèves et Étudiants du département de Pikine ( FEEP) a tenu un point de presse ce lundi 07 septembre 2015. Ce face-à-face avec les journalistes s’inscrit dans le cadre de la prochaine visite  du président de la République en banlieue.

La FEEP a ainsi pris les devants, histoire d’informer le chef de l’Etat sur ses préoccupations majeures. Ce dernier qui devrait en principe se rendre dans les prochains jours en banlieue de Dakar, pour procéder à la clôture des vacances citoyennes, est averti.

Entre autres, les élèves et étudiants de Pikine l’interpellent sur la situation de l’école dans le département. Selon M. Omarou Hann, le chargé de communication de la FEEP, » il y a un manque inquiétant d’infrastructures scolaires à Pikine ». À l’en croire, cette localité qui est la plus peuplée du pays a besoin plus de lycées et de collèges.

Ce déficit infrastructurel en terme d’établissements scolaires est à l’origine des effectifs  pléthoriques des classes. Une situation qui porte atteinte  à un enseignement de qualité tant souhaité.

À cela s’ajoute le manque du personnel enseignant dans le département. Pour preuve

Omarou Hann a rappelé la situation fâcheuse  qui s’est produite  l’année dernière au lycée de Yeumbeul. En effet le manque de professeurs avait entrainé les élèves dudit établissement dans un mouvement d’humeur, paralysant les enseignements pendant presque un mois.

Face à cette situation qui s’est aussi répétée à Dalifort, la FEEP dit avoir commis des étudiants pour  combler le gap.

 » Nous voulons que le président de la République trouve des solutions à ses manquements  »  a fait remarquer le chargé de communication des élèves et étudiants. Aussi a-t-il invité le président Sall à alléger les conditions d’études au niveau des universités.

Il juge la situation actuelle de l’enseignement supérieur  très difficile.

Jean Nzalé

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles