Pour une meilleure gestion du domaine maritime La nécessité d’une mise en place d’un cadre juridique adéquat

La Haute Autorité Chargée de la Coordination de la Sécurité Maritime, de la Sureté Maritime et de la Protection de l’Environnement Marin (Hassmar), en collaboration avec les éléments français au Sénégal ( EFS), organise  pour deux jours un séminaire sur : « L’action de l’Etat en mer : Aspects juridiques et judiciaires ». Elle évoque la nécessité d’une mise en place d’un cadre juridique adéquat pour  la sécurisation du domaine maritime.

« L’Etat du Sénégal, conformément aux engagements internationaux, entend mettre en œuvre une véritable politique de sécurité maritime. L’Etat doit mettre en place un cadre juridique adéquat conforme mais également judiciaire normé, calibré sur les menaces, les actes de piraterie, les délinquants en mer. Les délinquants sont sanctionnés mais il y a des limites. Il faut améliorer le cadre juridique national. C’est l’occasion, le code de la marine marchande est en train d’être révisé, il en est de même pour le code de la pêche et également le code de procédures pénales », laisse entendre l’ Amiral Aliou Moussa Sow, secrétaire général Hassmar.

Selon M. Sow, la Hassmar s’occupe de la coordination de la sécurité maritime.

« Le commerce international est largement dépendant des collectivités maritimes, c’est à dire des côtes maritimes, d’où l’importance de la mer, des ports pour le Sénégal. Le domaine maritime national est essentiellement un domaine  d’ordre économique mais  comme tout domaine maritime, il peut être exposé à des risques », renseigne M. Sow.

La Haute Autorité chargée de la Coordination de la Sécurité maritime, de la Sûreté maritime et de la Protection de l’Environnement marin (HASSMAR) a été créée par décret présidentiel  n° 2006-323 du 7 avril 2006. Et l’une des compétences de la HASSMAR est de coordonner, en cas d’urgence, en relation avec les administrations concernées, la mise en œuvre du Plan national d’Interventions d’Urgence en Mer (PNIUM). C’est  la seule structure nationale investie de prérogatives de coordination de l’action de l’Etat en mer.

La Hassmar est investie d’une mission générale de coordination de la sécurité maritime,  de la sûreté maritime et de la protection de l’environnement dans les eaux maritimes et fluviales. Sa vision, c’est de garantir l’ordre social en mer, le bon usage économique du  milieu marin et la protection de l’environnement.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles