Pour les acteurs de ces métiers: Macky Sall annonce la création d’un Institut National du Pétrole et du Gaz à Diamniadio

Le chef de l’Etat, M. Macky Sall a procédé le vendredi à l’installation du Comité au Palais de la République que d’orientation stratégique du pétrole et du gaz (COS-PETROGAZ) à la salle des banquets. Pour le renforcement des capacités des acteurs dans les métiers du pétrole et du Gaz, a annoncé la Création d’un Institut National du Pétrole et du Gaz à Diamniadio.
« Je rappelle, en outre, l’impératif de renforcer les capacités des acteurs dans les métiers du pétrole et du gaz pour améliorer la gestion de ces ressources. Dans cette perspective, j’ai décidé de la création d’un Institut National du Pétrole et du Gaz qui sera érigé à Diamniadio, dans les locaux inachevés de l’ancienne Université du Futur Africain (UFA) », a laissé entendre le Chef de l’Etat », souligne le Chef de l’Etat en marge de la cérémonie d’installation dudit comité. Le Chef de l’Etat demande au COS-PETROGAZ de lui soumettre un projet de loi portant sur une utilisation pertinente des revenus pétroliers, en tenant compte de nos objectifs de développement et des principes de transparence et d’équité.

Et selon lui, : « Il s’agira de planifier l’utilisation des ressources futures avec une clef de répartition entre ce qui ira au Budget d’investissement et de fonctionnement et la part réservé aux générations futures, logées au Fonds Souverain d’investissements Stratégiques (FONSIS) ».
Selon le Président Macky Sall, le Conseil d’Administration du FONSIS sera modifié et les Institutions Constitutionnelles y seront représentées. Et le FONSIS devra faire, chaque année, devant l’Assemblée Nationale, le point sur sa gestion et ses résultats.

« Ce COS – PETROGAZ, organe de pilotage stratégique, a pour mission d’assister le Président de la République et le Gouvernement dans la définition de la politique de développement du secteur pétrolier et gazier et d’assurer le suivi de la mise en œuvre, à travers son Secrétariat permanent qui en est l’outil de supervision. Il doit, nous permettre d’assurer une impulsion dynamique du secteur de l’Energie et un contrôle stratégique du processus de valorisation des réserves pétrolières et gazières, à travers notamment, le renforcement des actions de l’initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE) », dira le Chef de l’Etat.
Et le Chef de l’Etat de dire : « Au-delà de leur professionnalisme, les hommes et les femmes qui seront appelés à servir dans cet organe stratégique doivent avoir un sens élevé des responsabilités et adopter, à tout moment un, comportement irréprochable. C’est pourquoi, j’ai placé à la tête du COS-PETROGAZ M. Ousmane NDIAYE, un cadre hautement qualifié dans le domaine des Mines et Hydrocarbures. Il s’agit d’un homme discret, rigoureux, fort d’une expérience avérée et jouissant d’une bonne moralité. Il sera secondé par, un jeune cadre, M. Mamadou Fall KANE, formé, entre autres, à l’Ecole Polytechnique de Paris et disposant de compétences avérées dans le secteur ».

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles