Pour faire partir Auchan du Sénégal : Une grande manifestation prévue le 16 octobre à la Place de la nation

Les commerçants de tous les marchés du Sénégal, en collaboration avec l’Unacois-Jappo et le Collectif Auchan dégage, ne comptent pas laisser l’économie sénégalaise entre les mains des étrangers. Raison pour laquelle, une grande manifestation est prévue le 16 octobre à la Place de la nation pour dire non à cette entreprise française.

Le Collectif « Auchan dégage », dans le cadre de l’intensification de sa lutte contre cette entreprise étrangère, est très déterminé et compte organiser une grande manifestation le mardi 16 octobre 2018, à la Place de la nation en collaboration avec tous les commerçants des marchés du Sénégal et l’Unacois-Jappo. Cette rencontre de grande envergure, selon Mamadou Diop, secrétaire exécutif du Collectif « Auchan dégage » et membre de l’Unacois-Jappo, est une façon de dire non à cette entreprise étrangère et oui à une économie sénégalaise aux Sénégalais. « Le motif de notre rencontre c’est de dire non à Auchan et à ses souteneurs », a-t-il déclaré. Avant d’ajouter : « Nous sommes en train de perdre notre jeunesse et notre économie. Raison pour laquelle, nous appelons les patriotes, les entrepreneurs, les Sénégalais avertis à se joindre à ce mouvement qui est le notre ». Selon lui, les problèmes de Auchan sont visibles partout et il est en train d’imposer une concurrence déloyale aux commerçants, avec un système qui consiste à éradiquer, à effacer nos mères qui sont en train de se battre dans le marché. Ce qu’il faut refuser en le déguerpissant du sol sénégalais. « Nous allons manifester de façon pacifique et nous avons besoin du soutien de tous ceux qui sont intéressés par l’économie sénégalaise », a-t-il dit. Beaucoup de pays ont déjà dit non à cette entreprise française. Il s’adressait à la presse en marge d’une rencontre tenue au marché Castor pour sensibiliser les commerçants de rester debout face à Auchan soutenu par l’État sénégalais. Ce dernier en a profité pour alerter l’opinion national et internationale que leurs chiffres d’affaires sont en baisse depuis l’avènement de Auchan. « Et c’est énormément dangereux pour l’avenir du pays. Il est en train de briser notre économie », note-il. Et comme la lutte a duré trois mois, M. Diop de préciser : « Nous n’allons pas lâcher et nous allons nous battre jusqu’à la fin ». Coumba Dione, présidente des femmes du marché, prenant la parole, a brandi un vote sanction contre le pouvoir en place. Motif avancé, « Auchan est soutenu par le président de la République. Et nous allons nous venger de lui ».

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles