POLITIQUES PUBLIQUES : Les responsables chargés de piloter les projets étatiques outillés

Le gouvernement du Sénégal, dans le cadre de mener à bien ses projets, vient de signer un partenariat avec un cabinet conseil de suivi évaluation du Canada pour la gestion des derniers publics. Ce cabinet dénommé Sogémap-Afrique a procédé hier au lancement de ses activités.

La gestion des derniers publics nécessite toute une armada. C’est ce qu’a bien compris les autorités étatiques en décidant de signer un partenariat avec le Canada à travers un cabinet dénommé Sogémap Inc pour la gestion des derniers publics au Sénégal. Ce qui a permis de mettre en place un réseau de partenaires en Afrique francophone dont Dakar est le point d’encrage de ce réseau. Dénommé Sogémap-Afrique, ce cabinet est piloté ici au Sénégal par Hady Traoré évaluateur de politiques publiques dans le gouvernement fédéral du Canada. « Nous voulons accompagner le président de la République Macky Sall dans la diaspora. Ce qui m’a poussé à parler avec le cabinet Sogémap pour venir travailler au Sénégal afin de partager les bonnes pratiques de suivie et évaluation », a-t-il expliqué. Selon lui, pour être un bon acteur dans ce monde, il faut jouer le jeu de la transparence. Raison pour laquelle, ce cabinet a proposé aux autorités de les accompagner pour réussir cette mission, en outillant d’abord les formateurs à travers deux panels pour partager l’expérience canadienne.

« La nécessité d’intégrer dans les dimensions politiques la notion de suivi et l’évaluation est une façon d’intégrer ces pratiques dans tout ce nous faisons ». Sogémap est reconnu au Canada comme chef de fil de tout ce qui est suivi et évaluation. Le Burkina Faso est le premier pays ciblé en Afrique pour piloter ce projet. Ce cabinet compte s’installer aussi longtemps au Sénégal, pour appuyer les politiques publiques que le président de la République a mis en place depuis son accession en 2012. Comme les politiques publiques méritent d’être évaluées en un moment donné, ce dernier de faire savoir que le cabinet s’est au Sénégal afin d’outiller les responsables chargés de mener à bien les programmes, les politiques et les projets étatiques.

À cet effet, il a pour missions d’aider les ministères et les organisations à rendre compte des résultats obtenus dans le cadre de leurs interventions, tout en mettant sur pied des actions répondant aux besoins de leurs clientèles. Mais aussi, le cabinet va fournir aux organisations des outils de mesure capables de les amener à répartir de façon optimale leurs ressources, à ajuster leurs activités et à adopter des comportements organisationnels proactifs.
Le Sénégal a été choisi pour piloter ce projet du fait qu’il est très en avance par rapport aux autres pays de la sous-région dans le domaine du suivi et évaluation des politiques publiques.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles