Politique agricole régionale : Les efforts de l’Agence régionale salués par la CEDEAO

Le président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), Marcel de Souza, a loué les efforts de l’Agence régionale pour l’agriculture et l’alimentation (ARAA), dans la mise en œuvre de la politique agricole régionale.

Un communiqué parvenu à www.lactuacho.com relève que lors de sa première visite effectuée dans cette structure spécialisée de la Commission basée à Lomé, au Togo, il s’est dit impressionné par le travail que fait l’ARAA et surtout par ses résultats significatifs sur le terrain après seulement quatre années d’existence.

« Je vous demande de communiquer plus sur vos acquis afin que les chefs d’Etat et de gouvernement de la région soient informés de ces efforts à impacts tangibles de la Cedeao auprès des populations, des enfants, des jeunes et des femmes en termes de développement agricole, économique et social », a-t-il indiqué.

C’est d’ailleurs la première fois qu’un président de la Commission rend visite à l’ARAA. Occasion pour Marcel de Souza d’échanger avec le directeur exécutif de l’Agence, Ousseini Salifou et son équipe, et de se familiariser avec le cadre institutionnel, le mandat et les principales réalisations de l’ARAA depuis son lancement officiel en septembre 2013.

La principale réalisation à ce jour est la coordination de la mise en œuvre de 9 projets régionaux d’un coût de 113 millions de dollars américains. Deux de ces projets ont permis, à travers des appels à propositions de projets dans les Etats membres de la Cedeao, la sélection de 34 projets terrain en cours de réalisation pour environ 5, 900 000 Euros.

Au nombre des acquis sur le terrain, on peut citer entre autres, l’opérationnalisation de la Réserve régionale de sécurité alimentaire avec un premier achat de 11 250 tonnes de céréales en cours de stockage au Burkina Faso, au Ghana, au Niger et au Nigeria. Cette opération a permis l’intervention en soutien aux populations du Nord Est du Nigeria en proie à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle : 730 tonnes de céréales ont déjà été livrées et 400 tonnes en cours de livraison.

Un deuxième achat de 21 000 tonnes de céréales est actuellement en cours avec pour but d’atteindre à terme 411 000 tonnes.

Le renforcement de capacités des cadres des 15 Etats membres de la Cedeao sur la formulation des projets, les changements climatiques en agriculture et les filets sociaux de sécurité, ainsi que des formations sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle en collaboration avec le Centre Régional Agrhymet du Comité inter-États de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS), constituent aussi des acquis de l’ARAA.

D’autres réalisations de l’Agence portent sur l’appui aux Etats membres dans la prise en compte de la nutrition, la protection sociale et le droit à l’alimentation dans les documents de politique ; la réalisation d’études de capitalisation sur la promotion de l’emploi des jeunes dans le secteur agro-sylvo-pastoral, de même que le renforcement des capacités des organisations des producteurs au niveau régional.

Le président de la Commission a plaidé pour une meilleure visibilité et lisibilité de ces différents acquis et réalisations de l’ARAA sur le terrain.

L’ARAA, faut-il le souligner, est chargée de coordonner et de faciliter l’exécution des missions relatives à la mise en œuvre de la politique agricole régionale. Elle n’exécute pas directement les actions sur le terrain, mais contractualise avec les institutions techniques et des acteurs dont les compétences sont avérées. Dans le cadre des projets qu’elle coordonne et avec l’appui des partenaires financiers, l’ARAA finance directement, à travers des appels à propositions, des projets sur le terrain qui sont portés par le secteur public et privé, les organisations non gouvernementales, les associations et organisations paysannes de la région.

Tout en saluant à sa juste valeur l’appui des partenaires financiers de l’ARAA, le directeur exécutif de l’Agence, Ousseini Salifou, pense que l’approche projet a beaucoup de limites dans le cadre communautaire. Il est préférable d’aller vers une approche plus globale et durable. Le Fonds régional pour l’Agriculture et l’Alimentation (ECOWADF) doit donc être opérationnel afin de permettre à la région de prendre efficacement en charge le développement de son secteur agricole.

En raison des défis et enjeux liés cofinancement des projets, le président de la Commission a promis, en fonction de la disponibilité des ressources financières, de travailler à l’accélération de l’approvisionnement du fonds régional. Il a souligné qu’en plus de son importance pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle, l’agriculture permettra à la région de créer plus d’emplois pour la jeunesse et de freiner ainsi l’immigration clandestine et massive des jeunes ouest-africains vers l’Europe, les Etats-Unis et d’autres continents.

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles