Philadelphie : le suspect qui avait tiré l’agent de police aurait fait allégeance à l’Etat Islamique

Un homme en utilisant une arme à feu volée de la police a tendu embuscade à un officier assis dans sa voiture à une intersection. Il lui a tiré à bout portant, mais tous les deux, tant l’officier que le suspect, ont été blessés au cours des échanges de coups de feu.

Edward Archer, le suspect, âgé 30 ans,  avait  allégeance au groupe Etat islamique, du moins c’est ce qu’il a déclaré  quand il a été interrogé après son arrestation, a indiqué la police.

« Il est sorti de nulle part et a commencé à tirer sur le policier. Il avait commencé à tirer avec juste l’objectif et le seul but de le tuer. Il va de soi qu’il est plus inconnu que connu », a déclaré le commissaire de police Richard Ross

Selon la police, le tireur a lâché au moins 13 tirs vers Hartnett et l’a atteint à travers la fenêtre du côté conducteur. En dépit d’être gravement blessé, Hartnett est sorti de sa voiture, a pourchassé le suspect et a  riposté, blessant son agresseur.

Hartnett, le policier âgé de 33 ans, était dans un état stable, tandis qu’Archer a été traité puis placé en garde à vue.

Le pistolet utilisé par Archer a été volé dans la maison d’un officier en 2013, a indiqué la police. Les policiers ont déclaré qu’ils essayaient de comprendre comment Archer a obtenu l’arme et s’il est passé par les mains d’autres personnes dans le temps depuis le vol.

Le père de l’officier, Robert Hartnett, a déclaré que son fils avait gardé le moral et sa bonne humeur.

Hartnett servi pendant huit ans comme garde-côte et a rejoint la police il juste y a cinq ans. « Il a toujours voulu être policier », a déclaré son père.

Le suspect s’est enfui mais a été rapidement appréhendé par d’autres officiers, selon les autorités.

Jim Kenney, qui en est  à sa première semaine en tant que maire de la cinquième plus grande ville des Etats-Unis, a qualifié ces actions d « odieuses » et « terribles », mais indiqué qu’elles n’ont rien à voir les enseignements de l’Islam.

« Ceci est un criminel avec une arme volée qui a tenté de tuer l’un de nos officiers, » a-t-il dit. « Cela n’a rien à voir avec le fait d’être un musulman ou avoir la foi islamique. »

lactuacho avec whdh.com

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles