Perspectives économiques globales 2017 de l’Afrique subsaharienne, les risques signalés par la Banque mondiale

Les risques d’aggravation des perspectives demeurent prépondérants. Sur le plan extérieur, l’incertitude accrue des politiques aux États-Unis et en Europe pourrait entraîner l’instabilité des marchés des capitaux et l’augmentation des coûts d’emprunt ou réduire les flux de capitaux vers les marchés émergents et frontières.

Une inflexion des flux de capitaux en direction de la région porterait un dur coup à des monnaies faisant le plus l’objet de transactions, comme le rand sud-africain.

Selon la Banque mondiale, un ralentissement plus prononcé que prévu en Chine pourrait peser sur la demande de produits d’exportation et saper les prix. La faiblesse persistante des prix des produits de base réduirait les soldes budgétaires et les soldes des comptes courants, contraignant les pays à des réductions des dépenses qui pourraient affaiblir la reprise et l’investissement.

Les risques intérieurs englobent la non-adaptation à la baisse des prix des produits de base et la faiblesse de la demande mondiale. Les pressions populistes peuvent dissuader les autorités de prendre les mesures nécessaires pour maîtriser les déficits budgétaires et rétablir les politiques de protection.

Une détérioration plus poussée des conditions de sécurité dans certains pays pourrait mettre à rude épreuve les finances publiques.

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles