People : une adolescente française vend sa virginité à 1,2 million d’euros et tombe amoureuse de son acquéreur

Une étudiante française qui aurait vendu aux enchères sa virginité en ligne serait tombée amoureuse de l’homme d’affaires qui l’avait achetée à des fins sexuelles.

Jasmine, 20 ans, de Paris, s’est vendue à travers le célèbre site Cinderella Escorts. Un porte-parole de l’entreprise a déclaré qu’un banquier de Wall Street «intelligent» et «prospère» a remporté l’offre avec une offre de 1,2 million d’euros, battant un «Los Angeles DJ» et un «magnat de l’immobilier de Munich».

Jasmine a déclaré qu’elle a été élevée dans une famille religieuse et avait initialement l’intention de se sauver pour le mariage, mais a décidé de vendre sa virginité comme un moyen de lever des fonds pour lancer sa propre entreprise et voyager dans le monde.

Elle a révélé : «La plupart des gens échangeraient un million pour la première fois s’ils pouvaient remonter le temps. Je suis heureuse d’avoir vendu ma virginité et j’ai déjà rencontré le client. J’étais un peu nerveuse pour être honnête mais finalement je l’aimais vraiment. C’était un vrai gentleman et il s’occupait bien de moi. Je ne veux pas entrer dans les détails, mais ce que je peux dire, c’est que nous allons nous fréquenter à nouveau.  Il est trop tôt pour parler de l’amour. Nous nous aimons et nous verrons ce qui se passera dans le futur ».

«Je suis heureux d’avoir eu de la chance avec l’homme qui a acheté ma virginité. Il est intelligent, réussi et j’aime les hommes plus âgés. Peut-être que nous voyagerons ensemble dans le monde », a-t-elle ajouté.

La jeune fille de 20 ans a déclaré aussi que sa famille et ses amis soutenaient sa décision.

Une société nommée Cendrillon Escorts se vante de «vendre» des dizaines de vierges à des clients de premier plan, y compris Hollywood A-listers. Elle  prétend que la facture la plus élevée payée pour une femme à ce jour est de 2,5 millions d’euros (2,1 millions de livres) qui a été payée par un homme d’affaires d’Abu Dhabi pour une femme américaine nommée Giselle.

Un porte-parole de la société a déclaré: «Dans le cadre du processus, un examen médical est effectué pour s’assurer que la femme est vierge et sans IST, un autre peut être demandé par le soumissionnaire …  Bien sûr, en vendant beaucoup de virginité, de mauvaises expériences peuvent aussi se produire. Nous ne pouvons pas regarder dans le cerveau des femmes quand elles postulent. Mais nous pouvons avoir un système de haute sécurité pour découvrir tous les fausses avant de les vendre [sic »].

Plus tôt ce mois-ci, une femme nommée Aleexandra Khefren, 19 ans, a dénoncé le site internet, affirmant que l’histoire de sa «vente», qui a fait les manchettes autour du monde, était simplement un coup publicitaire orchestré par Cinderella Escorts.

Lactuacho.com avec dailymail.co

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles