Pêche artisanale : La mal-gouvernance dénoncée par les acteurs du secteur

L’Association ouest-africaine pour le développement de la pêche artisanale (ADEPA), organise pour 5 jours, un atelier national de cadrage de plaidoyer à l’intention d’acteurs de la pêche artisanale au Sénégal. En marge de la rencontre, les acteurs ont dénoncé la mal gouvernance dans le secteur de la pêche artisanale.
D’aprés M. Moussa Mbengue, secrétaire exécutif de l’ADEPA, toutes les difficultés rencontrées dans la pêche artisanale, c’est du à la mal gouvernance.
« L’ADEPA est créée en 1992, c’est une organisation africaine dont la mission est d’accompagner les OPPA de la pêche artisanale en vue de leur permettre de disposer suffisamment de compétences pour mieux participer aux politiques de pêche, à la promotion d’une pêche durable », souligne M. Mbengue.
« La pêche de manière générale et artisanale en particulier, revêt une importance capitale en Afrique et au Sénégal. D’abord, elle contribue à la promotion de l’emploi, elle apporte de la nourriture aux populations et aussi des richesses aux Etats et même aux communautés. La pêche aussi revêt une importance environnementale et culturelle mais malheureusement la raréfaction des ressources halieutiques compromet sa durabilité », renchérit le secrétaire exécutif de l’ADEPA.
M. Mbengue estime qu’en plus de ce problème, la pêche est aussi confrontée à d’autres contraintes et parmi lesquelles le manque de reconnaissance des professionnels de la pêche artisanale au niveau de l’Afrique même si ça et là, elle bénéficie d’une certaine reconnaissance.
« Les professionnels de la pêche artisanale, sont confrontés à beaucoup de difficultés, il est nécessairement obligatoire que nous renforcions sur le plan de plaidoyer de la communication dans une perspective de leur permettre de disposer de compétences pour avoir des aptitudes à problématiser leur situation et dans une perspective d’amener les décideurs à les comprendre et à les accepter et aller dans le sens de la régularisation », dixit M. Mbengue.
Il a tenu à préciser que cet atelier va contribuer à outiller et renforcer les compétences de des professionnels à identifier les thèmes de plaidoyer, à développer des stratégies.
M. Gaoussou Gueye, président de la confédération africaine des organisations professionnelles de la pêche artisanale (CA0PA), affirme : « La pêche a des problèmes et c’est la mal gouvernance qui est à l’origine de tout cela. Ce n’est pas seulement le gouvernement qui en est responsable mais il y a aussi les pêcheurs. Aujourd’hui avec la découverte du pétrole, comment cela va cohabiter avec la pêche ? On ne dit pas ce que cela peut détruire sur la pêche ».

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles