Pays-Bas : C’est désormais possible de payer les leçons d’auto-école par… le sexe, une loi l’autorise

Une loi aux Pays-Bas a causé un vif émoi dans certaines couches de la population. Les ministres du gouvernement ont jugé juridique pour les moniteurs de conduite d’offrir des leçons d’auto-école à des apprenants en contrepartie… du sexe.

Cette loi inhabituelle surnommée  »un tour pour un tour » indique que les instructeurs peuvent offrir des leçons sur la meilleure façon de gérer un virage et autres, en contrepartie du plaisir, à condition que les élèves soient âgés de plus de 18 ans.

Les ministres du gouvernement néerlandais ont été obligés de défendre la loi après l’avoir vue estampillée sous la marque «indésirable».

La loi a rencontré une vive opposition de Gert-Jan Segers, du parti de l’Union chrétienne socialement conservateur, qui a déposé une requête au parlement suggérant que la pratique devrait être déclarée illégale.

La prostitution aux Pays-Bas est légale, avec des prostituées traitées comme des personnes autonomes. elles peuvent ouvertement annoncer leurs services dans les journaux et sur Internet.

Le ministre des Transports des Pays-Bas Melanie Schultz van Haegen et ministre de la Justice Ard van der Steur ont du patauger avant de donner le feu vert à cette loi.

Dans une lettre au Parlement les ministres ont déclaré que: «ce n’est pas offrir des activités sexuelles contre rémunération, mais offrir une leçon de conduite. Il est important que l’initiative incombe à l’instructeur de conduite, et qu’il se concentre sur son offre  d’une leçon de conduite, même si le paiement prévu après se fait actes sexuels. C’est quand un acte sexuel est offert en guise de paiement financière, c’est la prostitution», ont-ils tenté d’expliquer.

Les recherches sur le Web pour les instructeurs qui offrent  »un tour pour un tour » ont récemment augmenté, selon le Telegraph.

lactuacho.com source dailymail.co.uk

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles