Patrimoine Mondial L’Etat sénégalais prend très au sérieux le risque de déclassement de Saint-Louis et réagit

Le gouvernement a pris des mesures visant à arrêter les constructions anarchiques et la destruction de maisons historiques pour protéger la ville de Saint-Louis qui risque d’être déclassée patrimoine mondial par l’UNESCO, a indiqué vendredi, le ministre de la Culture, Mbagnick Ndiaye.« Nous avons le souci de préserver le patrimoine matériel de Saint-Louis. Aujourd’hui, des maisons et bâtiments administratifs construits aux 17ème et 18ème siècles, qui ont une valeur architecturale extrêmement importante, sont menacés », a fait savoir le ministre au sortir d’un conseil interministériel sur le patrimoine.

Selon lui, l’île est d’abord menacée par des constructions anarchiques. « Le privé est en train de détruire ce patrimoine sans aucune autorisation. La destruction de la maison portugaise qui date du 17ème siècle a fait réagir l’UNESCO », a dit Mbagnick Ndiaye.

L’île de Saint-Louis a été classée patrimoine mondiale de l’UNESCO en 2000. « Depuis, l’organisme international effectue régulièrement des missions de contrôle pour voir si ce pourquoi l’île a été classée est en train d’être respecté », a indiqué le ministre.

Alors, a-t-il poursuivi, « nous n’allons pas attendre que Saint-Louis soit déclassé pour réagir ». Le conseil interministériel va demander au gouverneur de la ville de prendre un arrêté stoppant l’ensemble des constructions et aménagements sur ce patrimoine classé, a informé le ministre de la Culture.

Il indique qu’un recensement du patrimoine privé et administratif sera effectué. Ainsi, une commission se rendra à Saint-Louis au mois de mars prochain pour vérifier si les actions prises sont en train d’être exécutées.

Source APS

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles