Partenariat FAO et l’ONU Environnement : une collaboration pour mettre l’accent sur les systèmes alimentaires durables, la biodiversité, le climat…

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) ont renouvelé leur partenariat  jeudi et se sont engagés à collaborer dans des domaines d’intérêt commun.

Le communiqué reçu indique que le Protocole d’accord, qui concrétise une collaboration formelle établie en 1977 entre les deux Organisations des Nations Unies, a été signé par M. Qu Dongyu, Directeur général de la FAO, et par Mme Inger Andersen, Directrice exécutive du PNUE.

L’accord inclue un plan visant à exploiter au mieux la longue relation qui existe déjà entre les deux parties et qui couvrira les principaux thèmes de leur collaboration, à savoir les systèmes alimentaires durables, les services écosystémiques, la biodiversité dans l’agriculture, la foresterie, la pêche, les données et les statistiques, les instruments juridiques internationaux et les questions liées à la législation et à la réglementation.

Plus en détails, les deux Organisations ont convenu que le programme pour des systèmes alimentaires durables du Réseau One Planet – un partenariat multipartite qui compte plus de 95 partenaires dont des agences des Nations Unies et des organismes gouvernementaux, des instituts de recherche ainsi que des membres du secteur privé et de la société civile. C’est selon le document une plateforme adéquate pour   déployer les efforts collectifs nécessaires à la mobilisation d’un appui politique et financier en vue d’atteindre l’Objectif de développement durable #12 : « Assurer des modes de consommation et de production durables ».

Les deux agences ont toutes deux exprimé leur intention de renforcer leur collaboration sur des projets portant sur la biodiversité et d’aider les États membres à respecter leurs engagements pris vis-à-vis du changement climatique et à les rendre plus ambitieux.

La FAO, qui a contribué à promouvoir le succès des engagements pris par les maires du monde entier dans le cadre du Pacte de politique alimentaire urbaine de Milan, s’est également dite favorable à ce que le PNUE devienne le chef de file du nouveau Programme pour des villes durables lancé par le Fonds pour l’environnement mondial. De son côté, le PNUE a grandement contribué au travail de la FAO en l’aidant notamment à élaborer des rapports comme celui sur La situation des forêts en Méditerranée.

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles