Parfum de corruption dans le Prolongement de la VDN : Des populations seraient délestées de plusieurs millions et L’OFNAC saisie

L’indemnisation des populations victimes du tracé de la section 3 de la Voie de dégagement Nord (Vdn), continue de susciter la polémique. Après avoir mis la main sur le décret fixant le montant des indemnisations, le responsable du Collectif de défense des impactés n’a pas tardé à crier au scandale. Convaincus que la commission des impenses n’a pas respecté les termes du décret et citant  le cas d’une veuve à qui la commission a attribué 21 millions F Cfa alors que le décret présidentiel lui octroie plus de 35 millions, Cheikh Tidiane Sow et Cie ont saisi l’Ofnac «pour fraude et malversation» contre la commission dirigée par le Préfet de Pikine. Par ailleurs, ils ont adressé une correspondance au chef de l’État.

Ces dysfonctionnements notés
Le premier dysfonctionnement soulevé par les responsables du collectif concerne la veuve Mme Bâ née Ndiaya Dia, dont le défunt mari a laissé une maison bâtie sur deux parcelles.

Dans le décret 2004-221 publié dans le journal officiel, il est clairement indiqué que les parcelles doivent être indemnisées à hauteur de 24 735 000 F Cfa l’une (P n°62) et 10 560 000 F Cfa l’autre (P n°60), soit un total de 35 295 000 F Cfa.

Or, la commission de conciliation et de paie des impenses a passé outre le décret présidentiel pour proposer moins. C’est la même somme de 10 560 000 F Cfa pour chacune des deux parcelles, soit 21 120 000 F Cfa, (moins que la valeur du terrain N°62) qu’elle a affecté à la famille du défunt.

Par ailleurs, les impactés se demandent comment le chef de village de Malika, Libass Sow, s’est retrouvé avec plus de 100 millions F Cfa. En effet, ses lots ont été indemnisés respectivement pour 79 644 400 F Cfa et 38 913 600 F Cfa, soit 118 558 000 F Cfa.

L’autre curiosité soulevée par le décret est la forte présence de la mention «inconnu». Il y en a 30. Il y a même le n°7 sur la liste des indemnisés, où il n’y a ni nom ni l’inscription «inconnu». Or, on a alloué à ce «fantôme» 32 927 400 F Cfa.

Autre bizarrerie…

Alors qu’ils ont toujours réclamé, en vain, la liste des impactés dénombrés par la Commission des impenses, afin de la confronter avec la réalité sur le terrain, les responsables du collectif ont été surpris de voir une liste de 104 personnes alors que jusque-là et de manière officielle, on a toujours parlé de 94 impactés.

Source  »L’AS »

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles