Paix en Afrique de l’ouest et du centre : Un forum régional s’ouvre ce mardi à Niamey

Niamey, la capitale nigérienne, accueillera à partir de ce  5 décembre 2017 un forum régional sur la paix en Afrique de l’Ouest et du Centre. La rencontre, initiée par la section nigérienne du Réseau paix et sécurité pour les femmes de l’espace CEDEAO (REPSFECO), entend proposer des pistes pour une meilleure implication des femmes et des jeunes dans les stratégies de lutte contre le terrorisme dans ces régions.

 

Elle permettra également de mutualiser les efforts et de sensibiliser les personnes ressources, avec un accent particulier sur l’approche concertée de la prévention des conflits à travers une collaboration active entre plusieurs acteurs, notamment ceux des gouvernements, des institutions intergouvernementales, de la société civile, et des forces de défense et de sécurité sur la traçabilité de l’information.

 

Selon un communiqué de la CEDEAO qui nous t parvenu, les participants devront aussi analyser le rôle des jeunes et des femmes dans les mécanismes d’alerte précoce pour la prévention des conflits ; et partager leurs expériences en matière de menaces de blanchiments des capitaux et financements du terrorisme dans l’espace CEDEAO.

 

Ils auront par ailleurs à identifier l’implication de la société civile et des organisations féminines dans le contrôle et les menaces terroristes en Afrique de l’Ouest ; et mettre en place un réseau d’échange sur les questions de paix et de sécurité impliquant les femmes et les jeunes.

 

Pour les organisateurs de la présente rencontre, le G5-Sahel est devenu une zone de prédilection de la plupart des mouvements terroristes. Ils estiment qu’après la déstabilisation de la Libye, l’Afrique de l’Ouest en général et les pays du G5-Sahel en particulier, notamment la Mauritanie, le Tchad, le Niger, le Burkina Faso et le Mali constituent incontestablement la cible privilégiée des mouvements terroristes.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles