Oussouye : Des accrochages notés hier entre l’armée et les combattants ‘’Attika’’

Des accrochages entre l’Armée nationale et les factions rebelles des combattants du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) ont été enregistrés dans la localité de Emaï, un bastion du chef de guerre César Atoute Badiate. Depuis dimanche dernier, le bruit des coups de canon tonne dans cette partie du département d’Oussouye.

Les affrontements dont il s’agit ont opposé l’armée aux combattants « Attika » du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC) commandés par Atoute César Badiate, dans la zone Sud du village d’Emaï où les rebelles voient d’un très mauvais œil les patrouilles de l’armée régulière sénégalaise qui travaille à sécuriser le secteur.

Mais c’est surtout le poste avancé des « Jambar » pour couper les déplacements des rebelles dans leurs activités économiques souterraines qui indispose vraiment les combattants de César Atoute Badiate, chef du front sud du MFDC, qui clame pourtant sa volonté de construire une paix définitive en Casamance.

Une situation très inquiétante dans cette partie du pays où les factions rebelles rivalisent de zèle chaque année au mois de décembre, période marquant le rappel des premiers affrontements

Malgré la volonté exprimée par le Président Macky Sall de discuter de la crise en Casamance, la paix reste fragile. Le processus de paix est encore à l’étape de balbutiement, tandis que les acteurs tout comme les facilitateurs restent divisés sur l’approche et la voie à suivre.

Source  »EnQuête »

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles