Ousmane Seck finalement exécuté : HSF pointe du doigt l’Etat et demande à Mankeur d’assumer la responsabilité

Horizon Sans Frontières regrette vivement la mort d’Ousmane Seck, qui aurait été exécuté ce vendredi, selon Amnesty International et New York Times et rappelle qu’il avait été accusé de trafic de drogue et sous menace d’exécution en Indonésie.

Sa nationalité a été un sujet de polémiques à répétition entre le ministère des affaires étrangères  et HSF.

Mankeur Ndiaye  avait rejeté  sa nationalité  sénégalaise  sous prétexte  qu’il ne comprenait pas le wolof  comme si être sénégalais   était    uniquement synonyme de  parler le  wolof.

Nous regrettons encore une fois un Etat avec du sang de navet pour défendre ses citoyens. Beaucoup de sénégalais sont morts dans des circonstances pareilles  ou croupissent  dans les prisons   sans l’assistance spécifique dont ils ont besoin (cas Mbayang Diop).

HSF accuse l’Etat du Sénégal de non-assistance à personne en danger et demande au ministre d’assumer la responsabilité juridique et morale de cette exécution.

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles