Ouakam Un violent incendie a fait des ravages chez la famille Montanari

Un incendie d’une rare violence a frappé hier, le quartier Ouakam. Quatre bus appartenant à la famille Montanari ont pris feu et ont été complètement calcinés hier vers 22 h. Les flammes ont été éteintes par les soldats du feu. Aucune perte en vie humaine n’a été notée, mais les dégâts matériels sont énormes, nous dit ‘’Pop’’.
Pour rester dans le quartier Ouakam,   l’affaire de trafic d’enfants dont a fait état la presse, semble être une fausse alerte. D’après ‘’Pop’’, via une source proche de la gendarmerie, il ne s’agit pas d’un réseau qui a été démantelé.

En fait, les évangélistes du quartier font régulièrement des opérations de nettoiement, suivies de dons de riz. Ils avaient demandé aux parents d’amener leurs enfants pour des cadeaux.

A la troisième rotation dans un car, des enfants qui devaient être accompagnés de leurs parents, sont partis sans eux. Cela a semé la panique, nous dit le Journal.

Surtout que les évangélistes sont en général des Nigérians. La rumeur de trafic d’enfants a enflé. Toutefois, une enquête a été ouverte et des personnes auditionnées.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles