Opposition La nécessité d’une alliance forte et motivée par des convictions républicaines

L’opposition sénégalaise doit se retrouver autour d’une alliance forte et motivée par des convictions républicaines pour imposer la transparence électorale et la cohabitation à  une mouvance présidentielle plus soucieuse du sort de leur patron et de celui qui leur sera réservé en cas de défaite que du devenir des Sénégalais.

Ceux  qui savent dans quel  niveau de gravité se situe la démocratie répondront  favorablement à une unité  sans faire semblant. L’opposition sénégalaise  doit être animée  par l’esprit  de dépassement  pour offrir aux Sénégalais une majorité parlementaire capable de les sortir d’une crise démocratique très profonde.

Mais il faut lutter contre la fraude électorale  qui permet à  un pouvoir sur la ligne de départ l’utilisation de vote fictif pour reconquérir le pouvoir. Macky Sall et son régime sont dans ce cas de figure, c’est un président  sur la ligne de départ.

Son bilan est désastreuse et la preuve, il est obligé à chaque élection de taper sur son gouvernement et ses alliés  de la mouvance présidentielle pour défendre  l’indéfendable.

Le vote doit être transparent si l’opposition  accepte que les règles  du jeux démocratiques  soient faussés  par le truchement comme au référendum en laissant  l’organisation  des élections par l’actuel  ministre  de l’intérieur  Abdoulaye  Daouda  Diallo.

Elle plongera d’avantage l’avenir politique sénégalais  dans l’incertitude institutionnelle. Une crise profonde des institutions qui aura des effets  néfastes  sur les générations futures. La mission de Macky Sall et son régime  consiste a habitué les sénégalais l’acceptation de l’inacceptable.

Si aucune réaction majeure  n’intervient pas et qu’on les laisse faire, les Sénégalais  n’auront que leurs yeux pour pleurer. On pourrait penser qu’un retour du « pape du Sopi » au Sénégal  éveillera   l’espoir et la présence de Karim Wade ferait passer des nuits blanches à Macky Sall et son régime en renforçant  l’opposition  dans son combat.

Le seul combat valable est celui de rendre la liberté  au peuple sénégalais. C’est toute l’opposition dans  son ensemble qui doit refuser  la soumission pour ne pas laisser une classe politique confisquée la volonté populaire. Qui est celui de rendre libre le peuple à choisir son président  et ses dirigeants.

Jon Birahim Pds France

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles