Opération Tabaski : Afrimarket et Lebara en partenariat pour accompagner la diaspora-Côtte d’Ivoire, Sénégal, Mali-pour la fête

L’opérateur de téléphonie mobile Lebara et l’un des leaders africains du e-commerce Afrimarket annoncent un partenariat à l’occasion de l’Aïd-el-Kebir, une des fêtes les plus importantes du calendrier musulman qui aura lieu début septembre.

L’opération « Tabaski », du nom donné aux festivités en Afrique de l’Ouest, permettra aux diasporas de la Côte d’Ivoire, du Sénégal et du Mali résidentes en France de faire livrer un mouton à leur famille sur le continent, précise le communiqué parvenu à www.lactuacho.com;

Cette opération, qui a débuté le 1er août 2017 et qui se déroule jusqu’au 31 août 2017, s’adresse à trois des plus importantes diasporas ouest-africaines et musulmanes de France, estimées à plus d’un million d’individus (hors naturalisation et deuxième génération).

Dans le cadre de ce partenariat, Lebara, spécialiste des communications à l’international, offre à ses 100 000 abonnés originaires d’Afrique de l’Ouest, via internet et à travers ses 10 000 points de vente dans l’ensemble de la France, la possibilité d’acheter un mouton à prix réduit.

Afrimarket, spécialiste de la logistique du dernier kilomètre, mobilise son réseau en Afrique pour acheminer la commande aux familles, même dans les villages les plus reculés.

« Les diasporas africaines recherchent des solutions pour fêter la Tabaski en communion avec leurs familles restées sur place puisqu’elles ne peuvent pas rentrer physiquement au pays chaque année. À l’occasion d’une des fêtes les plus importantes de l’année pour la communauté musulmane, il est donc naturel pour Afrimarket de s’associer avec Lebara pour toujours offrir plus de services à forte valeur ajoutée pour nos clients », déclare Rania Belkahia, co-fondatrice d’Afrimarket.

Au-delà de l’augmentation des transferts d’argent, dont le montant à destination de l’Afrique s’élève à plus de 40 milliards de dollars annuels depuis plusieurs années selon la Banque africaine de développement (BAD), les diasporas commandent de plus en plus leurs produits à distance sur internet, sans passer par des intermédiaires comme les sociétés de transfert d’argent.

L’opération « Tabaski » apparaît donc comme une innovation au service de la tradition, sur un segment de marché de plus en plus porteur.

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles