Omar Gueye, ministre de la pêche : « Le Sénégal travaille sur le label made in Sénégal »

En marge de la cérémonie de signature du Mémorandum d’entente du Projet d’amélioration des pêcheries thonières entre le groupe THAI UNION et SENEMER, le Ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, M. Oumar GUEYE, a annoncé que le Sénégal travaille sur le label made in Sénégal pour les produits de la pêche.

« Et nous félicitons cette initiative de M. Fouss Nouasser avec ses partenaires pour la certification MSC (Marine Stewardship Council) qui sera un label, un label pour les consommateurs. Et justement le Sénégal travaille sur le label made in Sénégal. Nous voulons à termes que les produits exportés par le Sénégal puissent avoir un label made in Sénégal. Nous donnons pour que nous puissions avoir ce label », dixit M. Omar Gueye.

Selon le ministre de la pêche, tout ce qui touche à la pêche leur intéresse et que les ressources ne sont pas inépuisables, donc de penser aux générations futures.

Il estime que la cérémonie qui leur réunit, consiste à présider la signature entre Senemer et WWWF et l’ensemble des structures qui s’intéressent à la gestion durale du Thon.

« Vous savez que le thon joue un rôle important dans la nourriture au niveau mondial. Le Sénégal est partie prenante dans tout ce qui est gestion durable des ressources. D’ailleurs, dans la lettre de politique sectorielle de la pêche et de l’aquaculture, le développement de l’aquaculture, figure en bonne place, la gestion durable, c’est le point numéro un, gestion durable des ressources et restauration des habitas marins. C’est la raison pour laquelle, tout ce qui touche à la gestion durable, intéresse le gouvernement », dira le ministre de la pêche.

Rappelons que l’objectif est de permettre à notre pays de faire connaitre les bonnes pratiques de pêche, de conforter le positionnement de nos conserves ou autres produits et de les valoriser sur le marché international.

Quant à M. Tony Lazazzara, directeur des industries de Thaï-Union, il affirme : « Le projet d’amélioration des pêcheries (FIP), dont le périmètre est le thon tropical pêché à la canne, représente une grande opportunité pour les pêcheries sénégalaises car il leur permettra de démontrer qu’elles répondent à une croissante des marchés d’exportation pour une pêche plus durable ».
Il souligne qu’après la signature de ce protocole d’accord, ils vont travailler avec les partenaires, sur la définition du plan d’action qui leur permettra d’atteindre le niveau de la certification MSC (Marine Stewardship Council) dans un délai de 5 ans.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles