Octroi de financement aux femmes mareyeuses Moustapha Diop débloque une enveloppe de 150 millions FCFA

Le ministre délégué  chargé de la microfinance et de l’économie solidaire a été accueilli ce  jeudi 17 septembre dans une ambiance des grands au marché central au poisson.  La cérémonie de remise de financement aux femmes mareyeuses dont il il était venu présider a pris les allures d’un grand meeting politique.

 

On se croirait déjà en campagne électoral. Le folklore, les artistes au rang duquel se trouvait Fatou Guewel Diouf, rivalisaient d’ardeur avec  une kyrielle de griots venus de tous les coins de Dakar.

Finalement la cérémonie qui devait durer  trente minutes à une heure, a retenu l’assistance majoritairement « aperiste »  au regard des couleurs arborées, pendant cinq tours d’horloge environ.

À un moment donné on avait cru que la  » fête » aller  finir en queue de poisson lorsque voulant précipiter les choses on a cherché à limiter le nombre d’orateurs des mareyeurs œuvrant au marché central au poisson.

Frustrés par une telle attitude, les responsables des mareyeuses se sont alors opposés à la prise de parole du ministre de l’économie maritime Omar Guèye tant que leurs porte- paroles du jour n’ont pas délivré leurs messages.

C’est à la suite de ces derniers, que le ministre de l’économie maritime va prendre la parole mais de façon laconique.

Il s’est tout de même réjoui de l’Initiative prise par le gouvernement d’appuyer les femmes mareyeuses, car cela va leur permettre d’accroître leur  productivité.

C’est une enveloppe de 150 millions de F CFA  qui a été ainsi remise aux mareyeuses du  marché central au poisson et du port autonome de Dakar.

Ce financement,  va ouvrir aux bénéficiaires, « les portes du progrès et de l’investissement productif, créateur d’emplois et de richesses », a précisé Moustapha Diop, ministre délégué en charge de la micro finance.

Il promet de fournir  aux mareyeuses, assistance technique  nécessaire  et formation requise, via les services de son département pour les aider à atteindre leurs objectifs dont celui de l’écoulement de leurs produits.

Le financement est octroyé sous forme de crédit, sans apport personnel et sans frais de dossiers, au taux exceptionnel de 5%.

Jean Nzalé

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles