Nouvelles Technologies/Célébration des 10 ans de SOLID: Un message fort lancé aux autorités étatiques

SOLID (Solution Informatique Durable), une PME sénégalaise de services informatiques et télécoms est devenue leader sur son marché et reconnue pour son expertise. Elle  a fêté hier, jeudi 17 décembre 2015, ses 10 ans. C’était en présence de Maboussa Thiam, le DG de l’ADEPME, Cheikh Bakhoum de l’ADIE entre autres personnalités.

En marge de la célébration, Moustapha Diop, leur Directeur général, dans un entretien avec la presse, a lancé un message fort à nos autorités étatiques.

Créée par des hommes de la Diaspora SOLID est née d’une volonté de permettre au Sénégal et à la sous-région de disposer de services de qualité dans le domaine de l’informatique te des télécoms.

Mais cette vision au début, selon Moustapha Diop, a dû franchir des nombreux obstacles, dont le manque d’accompagnement de la part des autorités étatiques.

Ces hommes qui finalement ne comptaient que sur eux-mêmes, sur fonds propres, (au sens propre comme au sens figuré), en dix ans ont réussi à asseoir leur notoriété avec de nombreuses structures informatiques qui ont été formées, accompagnées à se certifier, à se professionnaliser par leur société.

solid-microsoft-country-partner-of-the-year-2015-au-senega

Aujourd’hui, leur structure est présente ou très connue dans d’autres pays comme la Mauritanie, la Guinée-Bissau, la Cote d’Ivoire et le Gabon, où elle tire plus de 30% de son chiffre d’affaire, avec comme objectif de porter cette portion à 50%.

Parti de peu pour arriver à ce niveau, son Directeur Général n’a pas manqué de souligner que le gros problème des PME est le manque d’accompagnement.

L’autre remarque est aussi la non-valorisation du potentiel ou des ressources humaines dont dispose le pays dans le domaine des nouvelles technologies, surtout quand ce paysage est surtout marqué par la présence d’autres structures étrangères.

« Définitivement, je peux vous assurer que le Sénégal dispose des compétences et des ressources humaines ayant des capacités transversales extraordinaires. Avec une bonne organisation du secteur, le Sénégal disposerait des bonnes ressources pouvant répondre à ses besoins », assure Moustapha Diop.

C’est pourquoi lançant un message aux autorités, il n’a pas de manquer de souligner la nécessité de protection de leurs sociétés face aux entreprises qui envahissent les marchés sénégalais, alors que ces entreprises sont en réalité financées par leurs états d’origine. Pendant ce temps nos entreprises du secteur de l’informatique ne comptent que sur leurs propres moyens.

Moustapha Diop, le DG de Solid, se dit ouvert à la concurrence, mais que « cette ouverture soit organisée, pour permettre un transfert de compétence quand c’est nécessaire et que la valeur ajoutée puisse rester au Sénégal. Mais surtout qu’on évalue s’il n’existe pas déjà des compétences locales avant d’aller chercher ailleurs ».

L’autre demande concerne l’accompagnement quand des structures sénégalaises vont travailler ailleurs, à l’image des sociétés étrangères du secteur qui sont ici.

Une façon de dire que quelque part le patriotisme économique manque dans ce secteur qui est le leur.

La célébration de ces 10 ans a aussi été saisie pour dévoiler leur recette du succès ou les 10 « ingrédients » essentiels pour un développement durable des PME sénégalaises. Nous y reviendrons.

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles