Nouvelle approche politique pour la Diaspora : pour HSF l’Etat peut même dédier un ministère autonome à Moise Diégane Sarr

Réagissant après la formation du gouvernement, Horizon Sans Frontières dit avoir appris avec intérêt la création d’un secrétariat d’Etat  auprès du  ministre des affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur.

« Notre conviction est  faite que le Sénégal  doit impliquer ou du moins faire participer sa diaspora de façon effective dans le développement de notre  pays. En attendant de revenir largement sur l’opportunité , les tenants et les aboutissants , le décret  de répartition des services  et  le champs de compétences de cette nouvelle création , nous voudrions rappeler   juste que l’article 53 de la constitution  définit clairement  que le gouvernement est composé du premier ministre et des ministres » relève Boubacar Sèye son président dans un communiqué parvenu à notre rédaction.

Par conséquent, ajoute-il, les secrétaires d’Etat  n’ont pas qualité de membres du gouvernement, mais ils seront à côté des ministres pour accélérer la mise en œuvre des réformes dans le secteur de l’administration centrale. Car en termes clairs, le secrétaire  d’Etat  est rattaché à un ministre qui lui délègue  certaines de ses attributions.

Pour HSF,  très souvent,  la récente histoire de (Ministre, Secrétaire d’ Etat, Directeur, des Sénégalais de l’extérieur) démontre  qu’il y a un manque de précision dans le périmètre des compétences dévolu aux secrétaires d’Etat  au point que certains d’ entre eux sont assimilables à de grands directeurs de cabinets tandis que d’autres se comportent carrément comme de véritables ministres titulaires défiant même leur ministre de tutelle.

C’est pourquoi, Horizon Sans Frontières plaide pour une prise en charge de la question migratoire dans sa diversité, sa complexité et sa transversalité  et  d’accompagner les migrants qui veulent être impliqués dans le développement  socio-économique  du pays.

Cette position a été  réaffirmée ce samedi 06 Avril  par la diaspora sénégalaise en Italie, lors d’une conférence portant sur le thème : «  l’urgence d’une nouvelle approche de la diaspora dans les politiques et institutions publiques »

A cette occasion, la diaspora  n’a pas manqué de plaider pour la création d’un ministère plein  ou d’une agence autonome, chargé des questions migratoires.

« Toutefois au nom de la diaspora et à mon nom personnel, je voudrais exprimer au Ministre et à son Secrétaire d’Etat  mes plus vives félicitations et leur exprimer mes vœux de succès dans cette nouvelle mission », conclut Boubacar Séye, le Chercheur en migrations internationales,

Président d’horizon Sans Frontières.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles