Nouveau Système d’Information Clientèle (NSIC) : Un projet de 5 milliards de la SENELEC bientôt opérationnel dans 18 mois

M. Mouhamadou Makhtar Cissé, directeur général de la Senelec, en compagnie de M. Francesco Paolo Venier, ambassadeur d’Italie, a procédé au lancement du nouveau système d’information clientèle (NSIC), un projet de 5 milliards , financé par la Banque mondiale. Selon M. Cissé, il sera opérationnel dans 18 mois. Rappelons que c’est dans le cadre de la mise en œuvre de son Plan Stratégique 2016 – 2020 que la Senelec a acquis ce Nouveau Système d’Information Clientèle (NSIC) qu’elle compte déployer.

« Le projet du système d’information de SENELEC, est l’aboutissement d’une longue sélection sur un financement de la banque mondiale, dans le cadre du projet d’appui au secteur de l’électricité. Donc ce projet qui fait le bonheur de Senelec et les clients depuis quelques années, nous permettra de réaliser aujourd’hui, un des projets phares de notre plan stratégique en changeant carrément la base de données et en rendant cette base de données interactives en la modernisant pour que désormais qu’on ait un système beaucoup plus fiable qui permet de mieux communiquer avec nos clients », dira M. Mouhamadou Makhtar Cissé, directeur général de la SENELEC.

Selon le directeur général de la SENELEC, avec ce nouveau système d’information, c’est une nouvelle plateforme interactive pour pouvoir dialoguer directement avec les clients pour mieux gérer leurs attentes, pour mieux les satisfaire. Il estime que c’est un projet totalement tourné vers la clientèle et qui intègre, dans le processus de mise en place, une démarche de la qualité.

« Le système actuel que nous avons, il tourne grâce au génie et au courage des hommes qui continuent à l’entretenir parce qu’il est un peu daté mais il a une fiabilité qui permet de garantir encore le chiffre d’affaire de SENELEC mais nous voulons toujours plus, nous voulons toujours mieux parce que surtout par rapport à la clientèle, sa gestion, à la sécurisation du système, le projet apportera une valeur ajoutée. Il va coûter 5 milliards de F CFA à peu prés, c’est un financement de la banque mondiale qui participe au processus d’appel d’offre, de sélection avec en même temps les autorités des marchés publics du Sénégal avec un appel d’offre international de 5 milliards de F CFA », dira le directeur général de la SENELEC. Selon M. Cissé, le projet sera opérationnel dans 18 mois et on aura une meilleure plateforme qui permet à la Senelec d’être plus performante en termes de recouvrement.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles