Note de lecture : Fly Africa – ou comment Libérer le potentiel de l’industrie aéronautique africaine

Fly Africa, le livre co-écrit par Hassan El-Houry, un pionnier de l’industrie aéronautique africaine et Eric Kacou, un stratège et investisseur africain, a été lancé hier sur Amazon.

Le livre met en évidence comment l’aviation pourrait devenir l’une des plus grandes forces de l’Afrique, étayant sa croissance économique et la reliant au reste du monde. Pourtant, aujourd’hui, l’industrie aéronautique africaine est à la traîne. Cette disparité est rendue encore plus évidente par le fait que les Africains représentent 12% de la population mondiale et moins de 2% de ses voyageurs. Cette inégalité n’est pourtant pas inévitable.

L’aviation peut fournir un radeau de sauvetage revitalisant les économies nationales Africaines et contribuant au développement.

El-Houry: « Nous croyons que l’avenir de l’aviation se trouve en Afrique. A fur et à mesure que le continent s’accroît et que les économies continuent à se développer, nous y verrons apparaitre de plus en plus d’opportunités pour de nouveaux modèles économiques. L’Afrique a beaucoup à apprendre mais aussi beaucoup à enseigner. Avec de la vision, de la coopération et de l’engagement, nous croyons que le potentiel de l’aviation en Afrique sera pleinement réalisé. »

Les auteurs ont également établi une feuille de route pour transformer l’industrie aéronautique du continent, mettant en avant ses champions existants et illustrant les effets que l’aviation peut avoir sur d’autres secteurs.

L’essence de FLY AFRICA repose sur des recherches solides combinées aux connaissances et expériences personnelles d’El-Houry acquises grâce à son rôle de CEO du National Aviation Services (NAS), le fournisseur de services aéronautiques à la croissance la plus rapide dans les marchés émergents.

Tout cela fait de FLY AFRICA une image juste de l’industrie aéronautique Africaine et de son énorme potentiel.

M. Kacou: « Les répercussions d’un secteur de l’aviation sain en Afrique se feront ressentir partout. Cela signifierait plus de touristes africains en Europe, plus de gens d’affaires africains au Moyen-Orient et plus d’étudiants africains aux États-Unis. Tout cela laisserai présager une ère nouvelle de relation entre l’Afrique et le reste du monde. Dans ce livre, nous visons à offrir à la fois une évaluation réaliste de la situation actuelle et une vision optimiste de ce qui est possible lorsque nous libérons le potentiel de l’aviation en Afrique. »
Dans l’ensemble, FLY AFRICA est une lecture incontournable pour tous ceux qui croient en l’aviation en Afrique

Source APO

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles