Nomination d’un homme à la tête du bureau régional d’Onu-Femmes basé Dakar, l’Onu recule

Le combat des Femmes africaines leaders pour protester contre la nomination d’un homme à la tête du bureau régional d’Onu-Femmes basé à Ndakaaru par les autorités onusiennes vient de connaître un épilogue favorable.

En effet, quelques jours après qu’elles ont engagé la bataille, l’Onu a reculé en jugeant légitime la revendication et en décidant de revoir son premier choix en nommant, dans les prochains jours, une femme expérimentée à la tête d’Onu-Femmes à Ndakaaru.

Selon nos capteurs, cette décision a été prise, jeudi, par les autorités onusiennes suite à un article paru mardi dans nos colonnes et dans lequel on révélait la colère des Femmes leaders africaines suite à la nomination d’un homme à la tête du bureau régional d’Onu-Femmes de Ndakaaru.
«Félicitations aux autorités onusiennes pour leur sens d’écoute, leur capacité d’analyse, mais surtout le courage de reconnaître l’argument avancé par ces braves femmes leaders. Merci à tous ceux qui ont soutenu ce noble combat des femmes», s’est réjouie, hier, une d’entre elles.

Pour rappel, ces femmes africaines leaders avaient lancé une pétition pour exprimer leur colère contre les Nations unies, suite à la sélection d’un homme pour diriger la Direction régionale d’Onu-Femmes basée à Ndakaaru.

Elles avaient même saisi SMS par ailleurs prési en exercice de la Cedeao), Ban Ki-Moon, Secrétaire général de l’Onu et Mme Phumzile Mlambo-Ngcuka, Sous-secrétaire générale des Nations unies et directrice exécutive d’Onu Femmes. Dans leurs correspondances, ces dernières manifestaient toute leur colère face à cette décision.

Source  »Populaire »

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles