Nigeria : un juge chargé de réprimer la corruption entaché dans une affaire de corruption

Une affaire qui pourrait montrer un monde à l’envers, c’est le moins que l’on puisse dire ! Un juge chargé des dossiers de corruption des responsables publics du Nigeria a lui-même été accusé de corruption, selon des documents présentés à la justice.

BBC Afrique relaie l’info révèle que Danladi Umar a été accusé par l’agence nigériane anti-corruption, la Commission des crimes économiques et financiers (EFCC), d’avoir exigé 10 millions de nairas (plus de 14 millions FCFA) à un suspect.

Selon les documents mis à la disposition de la presse, M. Umar a exigé cette somme d’argent « pour rendre un service ultérieur en relation avec un dossier en suspens ».

Mieux, selon toujours nos confrères, en 2012, révèle la même source, le juge anti-corruption aurait aussi reçu 1,8 million de nairas du même suspect, par le biais de son assistant, « en relation avec le cas qu’il traitait ».

Le juge Umar, président du Tribunal du code de conduite du pays, avait acquitté l’an dernier Bukola Saraki, le président du Sénat, accusé de corruption lorsqu’il était gouverneur de l’Etat du Kwara entre 2003 et 2011.

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles