Niger/ Propos jugés injurieux et diffamatoires: le président de la Fédération nigérienne de lutte suspendu six mois

Le Président de la Fédération nigérienne de luttes (Feniluttes), Abouba Ganda, a été suspendu pour six mois de toute activité liée à la discipline, pour propos injurieux et diffamatoires à l’encontre du ministère de la Jeunesse et des Sports.

La mesure a été prise jeudi par le Comité exécutif de la fédération, en réaction à une récente déclaration de Ganda accusant le ministère des Sports d’avoir procédé à une rétention des fonds alloués par l’Etat et les sponsors à l’instance chargée de la gestion de la lutte au Niger .

Abouba Ganda s’exprimait à l’émission 100% Sport de la télévision Canal 3, quelques jours après son retour du Sénégal où il avait conduit la délégation nigérienne au Tournoi de lutte de la CEDEAO (TOLAC).

Si l’ancien bureau exécutif dirigé par Abdoulaye Hassan avait eu plus de résultats, c’est parce qu’il avait bénéficié de l’intégralité du sponsoring de la lutte, a soutenu Abouba Ganda pour qui la lutte traditionnelle ne devrait pas être dirigée par le ministère des Sports, mais par la seule structure fédérale

Cette sortie n’a pas laissé indifférents les autres membres du bureau exécutif qui, selon l’ancien lutteur Ali Dan Mallam, actuel 1er vice-président de la FENILUTTES, s’est réuni de façon responsable pour appeler le président à s’expliquer sur ses propos et voir dans quelle mesure en atténuer les effets.

Cependant, ce dernier ne s’est jamais présenté à cette convocation, d’où, souligne-t-il, à l’unanimité de ses membres le bureau exécutif a pris la décision de le suspendre pour six mois conformément aux textes en vigueur.

Accusé par certains Nigériens d’avoir pris cette décision sur instruction du ministre des Sports, Ali Dan Mallam a déclaré : « Nous sommes tous de grandes personnes et des responsables et nous avons pris cette décision en toute liberté ».

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles