Niger : des individus armés et véhiculés tuent 13 gendarmes dans une attaque de leur brigade

Treize gendarmes ont été tués et cinq autres blessés, après l’attaque terroriste perpétrée, samedi, contre la Brigade de gendarmerie d’Ayorou, située à 200 km de Niamey, rapporte un communiqué du ministère de la Défense nationale reçu dimanche à APA.

L’attaque, précise le communiqué, a été menée à l’aube, par des individus armés non identifiés, venus à bord de véhicules et de motos et qui, une fois leur forfait commis, se sont repliés en direction de la frontière du Mali, distante de quelques kilomètres.

Ce n’est pas la première fois que le camp de gendarmerie d’Ayorou est la cible d’une attaque terroriste. En effet, le 11 mai dernier, il avait essuyé une attaque qui certes n’avait pas fait victimes mais avait permis aux assaillants de s’enfuir avec du matériel militaire, laissant derrière eux de nombreux dégâts matériels.

Cette nouvelle attaque intervient un peu plus d’une semaine après l’embuscade tendue contre une patrouille conjointe composée de militaires nigériens et américains, par des éléments terroristes, à hauteur du village de Tongo-Tongo, situé à 80 km, au Nord-ouest de Ouallam, toujours dans la région de Tillabéry.

Quatre morts et huit blessés avaient alors été enregistrés au sein des Forces de défense et de sécurité nigériennes contre quatre morts et deux blessés du côté des partenaires américains.

Source APA

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles