Ngagne, polygame de 64 ans, opte pour le trafic de chanvre indien pour nourrir ses 13 enfants

Difficile de comprendre ce père de famille de 64 ans. Ngagne Dione, un polygame qui compte 13 bouts de bois de DIEU à son actif avait écopé d’une condamnation de 3 ans ferme de prison, puis élargi de prison au mois d’avril de l’année.  Pourtant voilà l’homme qui retombe pour le même délit.

Après avoir purgé sa peine, Ngagne nous dit  »L’Obs », au lieu de se repentir, avait choisi une autre stratégie : délocaliser son  »Business » hors de la commune de Kébémer où il avait été cravaté.

Pendant des mois, il avait repris de boulot, sans être inquiété. Mais c’était sans savoir qu’il était filé par les limiers qui s’intéressaient à sa nouvelle tactique.

Comme le malfrat, même vieillissant, retourne toujours sur les lieux du crime, c’est aux environs du stade municipal de Kébémer, que les policiers qui l’avaient pris en filature, l’ont vu enfouir du chanvre indien.

Une quantité de 35 grammes qui pèsera lourd lors de son procès y a été trouvée, suivie d’une saisie de de 496 grammes et deux paquets du même produit.

Arrêté à proximité du marché hebdomadaire puis déféré au parquet, il a été jugé mercredi dernier et condamné à 4 ans ferme de prison.

 

 

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles