Négociations Sénégal/Gambie Les routiers réaffirment la nécessité d’un pont pour rejoindre la Casamance

La seconde phase des négociations sur le blocus de la transgambienne entre le Sénégal et la Gambie est prévue pour le mois de juillet prochain.

Pour le moment, selon les premiers échos, même si des points d’achoppement existent, les deux pays sont d’accord sur 11 axes dont  la suppression de la fameuse taxe de 400 000 imposée par la Gambie, qui sera divisée par cent.

Même si les deux pays sont disposés à lever le blocus, pour les routiers sénégalais la priorité est ailleurs. Plus précisément la réalisation de ce fameux pont prévu depuis des décennies.

Gora Khouma, le secrétaire général de l’Union  des routiers du Sénégal, au-delà d’un dialogue sincère, exige un accord pour la construction du pont reliant le Sénégal à sa partie sud, la Casamance.

« Sans cela nous n’avons rien du tout. Car avec les bacs (pour la traversée NDLR), nous accusons toujours beaucoup de retard », a-t-il martelé.

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles