Négociations gouvernement-syndicats : Ces points d’achoppement soulignés par la presse

La presse est revenue en large sur les négociations entre le Gouvernement et les Syndicats d’enseignants. Avec un brin d’optimisme, le Soleil évoque ‘’des avancées significatives’’ dans ces négociations et annonce qu’une nouvelle rencontre aura lieu, lundi.
‘’Beaucoup espéraient, hier (vendredi) un dénouement de la crise scolaire à l’issue de la rencontre entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants. Même si plusieurs avancées ont été notées, il reste que la question de l’indemnité de logement est encore sur la table. Mais le gouvernement souhaite revoir plutôt le système de rémunération des agents de l’Etat’’, écrit Le Soleil.
Pourtant de son coté  Walfadjri, note que  ‘’les négociations piétinent’’ avec d’un côté un pouvoir qui ‘’s’accroche au décret de validation du vacatariat et du volontariat et prend date pour le 15 mai’’ et d’un autre côté, le Grand cadre ‘’intransigeant sur l’indemnité de logement’’.

Allant plus loin, Le Populaire, note: c’est parce que ‘’Le Premier ministre bute sur l’intransigeance du Grand cadre et du CUSEMS’’. ‘’La rencontre d’hier (….) s’est soldée par un échec. L’intransigeance des syndicats sur la question de logement de logement bloque les discussions’’, écrit Le Pop tandis que Sud Quotidien parle de ‘’statut quo’’.
Dans ce ‘’dialogue des sous’’, ainsi que le qualifie Le Quotidien, le Premier ministre explique que le gouvernement ‘’ne peut pas sortir 26 milliards hors budget’’ tandis que pour Mamadou Lamine Dianté du Grand cadre : ‘’L’enseignant ne peut rentrer dans ses droits que sur 2 ou 3 budgets’’.

Avec APS

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles