Moustapha Tall régle ses comptes avec les institutions bancaires

Restons à la 12e session de la Cpi pour dire que «les règlements de comptes», les précisions de part et d’autre, des explications entre opérateurs et ministère de tutelle ou tout simplement l’administration, ont été vraiment denses. Le cas le plus illustratif est celui du célèbre importateur du riz Moustapha Tall qui en veut comme pas possible aux autorités bancaires du Sunugaal qui, dit-il, lui ont fait perdre 1 milliard de francs Cfa en 2004.

S’adressant à SMS, il dit : «Je fais partie de ceux qui ont voté pour vous et de ceux qui ont contribué à votre élection. Je ne vous cache rien. Les banques nous tuent au (Sunugaal). Je ne sais pas d’ailleurs comment elles ont fait pour s’implanter.

Les garanties sont exorbitantes. Alors que c’est nous investisseurs qu’on doit protéger. C’est regrettable président», a déploré le patron de Holding service. Mais sur instruction de SMS, M. Camara, Directeur national de la Banque centrale a répondu à la question de Moustapha Tall en lui remontant les bretelles : «Il ne faut pas dire qu’on n’a pas réagi à votre requête. Mais vous devez être en mesure de savoir que c’est une affaire de relation client-banque. Ce sont les règles, et elles sont respectées», a répondu M. Camara.

Source ‘’Populaire’’

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles