Mort tragique de l’étudiant Fallou Sène : ADHA salue « l’acte fort de l’Etat et demande l’application de la loi dans toute sa rigueur »

En réaction à la disparition de l’étudiant Fallou Sène et à la décision du Chef de l’état, l’ONG Action pour les Droits Humains et l’Amitié, par la voie de son président à faire parvenir à www.lactuacho.com ce communiqué :

Communiqué : Après le limogeage du recteur de l’Université Gaston Berger (UGB) et de celui du directeur du Centre Régional des œuvres universitaires de Saint-Louis (CROUS) suite à la mort de Mouhamadou Fallou Sène, étudiant en 2e année à la section Français de l’UFR des Lettres et Sciences Humaines, Action pour les Droits Humains et l’Amitié salue l’acte fort du chef de l’État et l’encourage à ne pas s’arrêter en si bon chemin.

En effet, nous demandons que toute la lumière soit faite sur cette affaire de sorte que toutes les responsabilités soient situées et les sanctions méritées prononcées. La loi devant s’appliquer dans toute sa rigueur, en toute équité et en toute impartialité, la banque partenaire censée payer aux étudiants leur bourse ne doit pas non plus être épargnée si elle était reconnue coupable de négligence, ainsi que toute autorité impliquée.

Action pour les Droits Humains et l’Amitié invite donc l’État à régulariser le paiement des bourses à bonne date et à tirer au clair toutes les circonstances de cette tragédie.

Action pour les Droits Humains et l’Amitié recommande vivement de nouveaux textes qui régissent les franchises universitaires devenu obsolète car datant du 24 novembre 1994, ainsi que la sensibilisation de tous les acteurs gravitant autour.

Pour finir, ADHA demande aux acteurs de l’université et de l’enseignement en général de se pencher sur les problèmes et solutions aux crises dans les universités sénégalaises.

Fait à Dakar, le 21 Mai 2018

Le Président Adama Mbengue

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles