Mort Ben E. King, l’auteur de « Stand by Me »

« Quand la nuit sera tombée, je n’aurai pas peur », fredonnait-il. Le chanteur de soul Ben E. King est mort, jeudi 30 avril, dans le New Jersey (Etats-Unis), à l’âge de 76 ans. Connu pour son tube ‘’Stand by Me’’, écrit en 1961, il a démarré sa carrière dans les années 1950 et n’y a jamais vraiment mis fin.

Après des débuts dans le gospel en Caroline du Nord, Benjamin Earl Nelson rejoint New York, où l’écho de sa voix résonne dans les couloirs du métro et dans les rues de Harlem. Le jeune homme devient le chanteur du groupe The Drifters et se fait remarquer avec les titres There Goes My Baby (1959) et de Save the Last Dance for Me (1960), qui feront l’objet de nombreuses reprises.

Un des plus grands tubes du XXe siècle

Très vite, Ben E. King se lance en solo, interprétant notamment Spanish Harlem (1961). La même année, il s’invite, avec ‘’Stand By Me’’, dans le top 5 des charts américains, rappelle le site de la BBC (en anglais). Ce tube marquera plusieurs générations, au point d’être le quatrième titre le plus diffusé aux Etats-Unis au XXe siècle, selon la société de droits d’auteur américaine Broadcast Music.

Après ce succès, Ben E. King a intégré le top 40 américain à plusieurs reprises jusqu’en 1975, avec notamment ses chansons Amor, Don’t Play That Song (You Lied) et Supernatural Thing – Part I. Malgré le tsunami du rock’n’roll, son nom est resté ancré dans les consciences, avec des reprises de ses titres et l’utilisation de ‘’Stand by Me’’ dans une comédie dramatique du même nom, signée Rob Reiner, en 1986.

Ben E. King avait de nouveau chanté ‘’Stand by Me’’, en décembre 2014, lors d’un hommage annuel à John Lennon.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles