Modernisation de son administration : Le Sénégal dans sa dynamique avec la mise en place de deux nouvelles procédures dématérialisées

L’Agence de l’informatique de l’Etat (ADIE) a officialisé ce vendredi 7 juillet 2017 la dématérialisation de deux procédures des services d’urbanisme : l’obtention du certificat de conformité, un acte administratif qui atteste de la conformité des travaux de construction réalisés suite à l’obtention du permis de construire, ainsi que le certificat d’urbanisme, qui permet d’attester qu’une opération immobilière projetée sur un terrain est conforme à la législation et techniquement réalisable.
Selon un communiqué de l’Agence 35° Nord parvenu à www.lactuacho.com, c’est le groupe Mobilitas qui a accompagné l’ADIE dans la mise en œuvre effective de ces deux démarches qui sont désormais disponibles sur la plateforme Télé-Demande d’Actes administratifs (TeleDAc).

La cérémonie de lancement s’est déroulée à l’hôtel Pullman Teranga de Dakar sous la présidence effective de madame Khoudia Mbaye, ministre en charge des téléservices de l’État et de monsieur Diène Farba Sarr, ministre chargé du renouveau urbain. L’événement a également rassemblé l’ensemble des parties prenantes du projet, particulièrement l’APIX, le Bureau Organisation et Méthode et l’Ordre des architectes du Sénégal.

Renforcer l’efficacité de l’action publique et rapprocher davantage l’administration de ses usagers

Avec le développement de TeleDAc, l’État sénégalais veut renforcer l’efficacité de l’action publique et rapprocher davantage l’administration de ses usagers, notamment à travers un accès en ligne au service public. «80 % du travail d’une administration consiste à partager des informations aussi bien avec les usagers qu’avec les autres services de l’Etat. A cet égard, la mise en œuvre de TeleDAc est capitale pour la modernisation et l’efficacité de l’action publique. Les deux nouvelles procédures que nous mettons en ligne aujourd’hui constituent une étape importante pour la réalisation de nos objectifs», déclare Cheikh Bakhoum, directeur général de l’ADIE.

Selon tujours le document, l’impact du numérique dans la création de richesse en Afrique est tel que certains pays comme le Sénégal devancent de nombreux pays occidentaux dans la contribution des nouvelles technologies dans le Produit Intérieur Brut (PIB). Avec 3,3 % de son PIB issu des activités liées à internet, le Sénégal fait davantage que de nombreux pays occidentaux, dont la France ou l’Allemagne.

« Dans dix ans, l’économie numérique pèsera probablement 10% du PIB africain. Le digital devra faire partie intégrante des services fournis par les pouvoirs publics. En tant qu’acteur de la gestion et de l’archivage électroniques des documents, nous sommes fiers de contribuer à la réussite de TeleDAc, un projet ambitieux de digitalisation des services publics », affirme Alain Taïeb, président du Conseil de surveillance de Mobilitas.

Depuis son lancement, TeleDAC a considérablement contribué à l’amélioration de l’accès aux services publics, à la réduction de 25% du coût des actes administratifs pour les usagers et à la diminution des risques de corruption. Les délais d’instruction et de délivrance du permis de construire sont passés de 3 mois minimum à environ 28 jours.

A ce jour, près de 4 000 dossiers ont été traités dans les quatre départements de Dakar. TeleDAC, renforce également la standardisation de l’archivage électronique public. 200 000 dossiers de demande d’autorisation de construire ont été numérisés, suite à la réhabilitation des bureaux d’archives des services départementaux de l’urbanisme de Dakar

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles