Menace terroriste Les fêtes de fin d’année moins explosives, sur décision du ministre de l’intérieur

Il y aura moins de pétards en cette fin d’année 2015. La Mairie de Dakar qui l’instar des autres capitales du monde accueillait en fanfare la nouvelle année va connaitre un bémol. La menace terroriste ou la frilosité de l’Etat est passée par là. 

A cause de la menace terroriste, les autorités étatiques ont décidé de revoir la célébration des fêtes de fin d’année.

Selon le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, l’usage des feux d’artifices sera réglementé ou interdit, nous dit Sud Quotidien.

Mieux , ajoute le journal,  les fêtes organisées dans ce cadre feront aussi l’objet d’une autorisation administrative.

Il a fait l’annonce à l’Assemblée nationale hier, mercredi  décembre, lors du vote du projet de budget de son département

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles