Meilleures pratiques de développement durable : Le Niger et le Sénégal remportent chacun un prix au concours Expo 2015 de la FAO

Deux projets en Afrique de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) ont été récompensés lundi pour leurs meilleures pratiques de développement durable, s’est félicité l’agence de l’ONU.

Dans un communiqué de presse, la FAO a annoncé que deux de ses initiatives au Niger et au Sénégal ont remporté un prix au concours de l’EXPO 2015, qui vise à mettre en lumière les meilleures pratiques de développement durable en matière de sécurité alimentaire.

Le premier prix de la catégorie ‘Amélioration quantitative et qualitative des produits agricoles’ a été décerné au projet ‘Intensification de l’agriculture par le renforcement des boutiques d’intrants coopératives’ (IARBIC). Fruit d’une collaboration entre la FAO, le Ministère de l’agriculture du Niger, une douzaine de fédérations de producteurs du Niger et d’autres partenaires de développement, le projet IARBIC s’emploie à accroître la production agricole au Niger en améliorant l’accès aux engrais de qualité.

« Cela passe par la formation d’un vaste réseau de producteurs, coopératives et organisations d’agriculteurs qui apprennent à organiser les commandes d’engrais et à gérer les boutiques d’intrants agricoles, en acquérant des connaissances de comptabilité et de gestion, ainsi que de nouvelles techniques agricoles comme l’utilisation rationnelle et avisée d’engrais de qualité », a expliqué la FAO.

Dans le cadre du projet, a poursuivi l’agence, environ 260 boutiques d’intrants agricoles ont été créées et 100 entrepôts construits pour le stockage des récoltes au cours des cinq dernières années, au service de plus de 100.000 petits exploitants.

Le deuxième prix de la catégorie ‘Développement durable des petites communautés rurales des zones marginales’ a par ailleurs été décerné à un autre projet de la FAO : ‘Eradication de la mouche tsé-tsé Glossina palpalis gambiensis dans les Niayes au Sénégal’.

Ce projet a pour vocation d’éradiquer la mouche tsétsé dans l’ouest du Sénégal, réduisant ainsi l’incidence de la trypanosomiase, une maladie du bétail. Il vise également à soutenir la mise au point de systèmes de production animale plus efficaces, a expliqué la FAO, qui travaille à cette occasion en partenariat avec l’Agence internationale pour l’énergie atomique (AIEA), la direction des services vétérinaires et le Centre français de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) ainsi que l’Institut pour la recherche agricole du Sénégal.

Ce concours était organisé autour de cinq catégories par la plateforme Feeding Knowledge, une initiative d’EXPO 2015 dont l’objectif est de renforcer la coopération dans la recherche et l’innovation sur la sécurité alimentaire en mettant l’accent sur les politiques, les technologies, le savoir-faire et les services et produits.

Au total, 18 projets ont été retenus sur 786 candidats par un comité international constitué de personnalités telles que le Prince Albert II de Monaco, Sebastiao Salgado, Vandana Shiva et Jeffrey Sachs. Fi

Source: Agence de presse Xinhua

 

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles