Mbour Encore la violence au sein des mandingues, plusieurs blessés graves dont certains dans un état critique

Une rude bataille a éclaté, dimanche dans l’après-midi, entre deux parties membres de la collectivité mandingue de Mbour, occasionnant plusieurs graves blessés dont certains dans un état critique, nous apprend l’APS.
En effet, depuis l’année dernière, les membres de la collectivité mandingue dite « régulière » qui se réclament la paternité du kankourang, n’ont jamais digéré que cette richesse culturelle de la communauté ne soit sortie par « un élément extérieur », « un dissident ».
Selon l’Agence, des jeunes « surexcités » ont cru bon de mettre un bémol au agissements de ceux-là qui s’entêtent à véhiculer l’idée que « le kankourang est la propriété de tous ». Et s’en suivit une altercation « sans retenue ».
Il a fallu l’intervention des forces de l’ordre, usant de grenades lacrymogènes, pour éviter le pire et disperser ces jeunes qui, armés de pierres et autres, ont même tenté d’envahir les locaux du commissariat urbain de Mbour.
Toujours selon l’Aps, ces jeunes appelés « selbés » (accompagnants du kankourang), toujours armés de bâtons et même de gourdins pour bon nombre d’entre eux, ont investi la principale avenue baptisée « Demba Diop », barrant la route avec de grosses pierres et brûlant des pneus non loin du siège de la SONATEL. La circulation des véhicules a en reçu un sacré coup.

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles