Maroc : démission de Lahcen Daoud, le ministre des Affaires générales et de la gouvernance

Le ministre des Affaires générales et de la gouvernance, Lahcen Daoudi a présenté sa démission de son poste ministériel au secrétariat général du Parti Justice et Développement (au pouvoir).

Cette démission survient suite à sa participation, jugée « inappropriée », à une manifestation hier mardi des employés de la société Centrale Danone, qui fait l’objet d’une campagne de boycott de la part d’une large frange de la société marocaine, nous dit l’Agence APA.

A l’issue de sa réunion extraordinaire tenue ce mercredi soir sous la présidence de Saâd-Eddine El Othmani, chef de gouvernement et secrétaire générale du PJD, l’instance dirigeante du parti a dit apprécier « la responsabilité de Lahcen Daoudi de demander sa démission de sa fonction ministérielle ».

Dans un communiqué, le secrétariat général du parti de la lampe a qualifiée la participation de Daoudi à la manifestation de mardi soir, de comportement « inapproprié », exprimant par ailleurs son rejet de certaines déclarations et publications contraires à l’éthique et à la liberté d’expression émises par certains militants du parti à l’encontre du ministre démissionnaire.

Le ministre chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Lahcen Daoudi, a créé un tollé après sa participation, mardi soir, au sit-in des employés de Centrale Danone devant le Parlement. Comme à leur habitude, les internautes n’ont pas tardé à réagir.

Dénonçant un comportement « irresponsable » de la part d’un membre du gouvernement et « une première dans l’histoire du pays », les usagers des réseaux sociaux ont lancé, ce mercredi, une pétition électronique pour demander la démission du ministre PJDiste.

Pour rappel, Lahcen Daoudi s’est attiré la colère du Chef du gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani, qui a été surpris de voir son ministre prendre part à la manifestation. Une fois tenu au courant, le Chef de l’Exécutif n’a pas tardé à lui téléphoner pour le mettre en garde contre cette démarche « inappropriée ».

Les salariés de Centrale Danone, ont organisé un sit-in de protestation devant le Parlement pour faire entendre leur voix et appeler les Marocains à mettre fin au boycott eu égard à ses répercussions désastreuses sur l’avenir de leurs familles.

Source APA

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles