Marché de l’Emploi/Espace CEDEAO : « La convention Etat-employeurs en phase de renégociation pour plus de résultats » indique Mame Mbaye Niang

En réponse à l’épineuse question du chômage qui touche annuellement des millions de jeunes diplômés dans l’espace CEDEAO, le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne du Sénégal, a indiqué que la convention Etat-Employeurs était en phase de renégociations pour de meilleurs résultats, au Sénégal.

Mame Mbaye Niang présidait ce jeudi 5 février 2015, une Table-ronde axée sur les meilleures initiatives axées sur le marché, entre le secteur privé et les universités et institutions de formation professionnelle de la sous-région ouest africaine.

C’était en présence de Mme Fatima Dia Sow, la commissaire Affaires sociales et Genre de la CEDEAO. La rencontre qui se tient jusqu’au 7 février à Dakar, a noté la participation des universités et du secteur privé des pays membres de la région ainsi que des directions et structures de la CEDEAO, sans oublier les agences du système des Nations unies (Unesco et l’Onudi).

« Le rôle du secteur privé ne doit pas limiter à l’absorption des produits de l’enseignement, mais d’être plutôt un partenaire à part entière des Etats et des universités, de participer aux choix des filières de formation, au financement de la recherche développement, à l’accompagnement des jeunes par l’incubation et l’insertion professionnelle’’, a-t-il ajouté.

Selon toujours le ministre sénégalais, l’inadéquation entre l’offre et la demande sur le marché de l’emploi est passé de 15% en 2006 à 31% en 2015 ».

Il illustrait ainsi les propos de Mme Dia Sow, qui, avant lui, avait indiqué que dans ce cadre de cette épineuse question, la quête de l’emploi avait naguère engendré au Nigéria des morts et des blessés dans une bousculade en postulants.

Cette réunion de la CEDEAO qui se tient à Dakar, vise principalement à établir un lien avec les sociétés du secteur privé en vue de mettre au point des cours et diplômes axés sur le marché dans les universités, les centres de formation professionnelle et autres institutions tertiaires de la région.

Mais elle tend aussi à engager le secteur privé à fournir des équipements industriels spécifiques aux universités, centres de formation professionnelle et autres institutions tertiaires et à adopter des critères et stratégies de mise en œuvre pour la promotion de la coopération entre le secteur privé et les universités.

De cette rencontre, il est aussi attendu un rapport sur les meilleures initiatives du secteur privé dans les universités et institutions de formation technique et professionnelle de la région et des documents stratégiques sur les nouvelles interventions du secteur privé dans les universités et instituts de formation professionnelle

 

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles