Mali Un double attentat revendiqué par Al Qaïda fait quatre morts dont un chinois et un français

Une double attaque survenue mardi 31 mai à Gao (nord du Mali), et revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a tué quatre personnes, dont un Français, a annoncé l’ONU, mercredi 1er juin. Dans le détail, il s’agit d’un casque bleu chinois et de trois civils (un Français et deux Maliens). Les trois civils travaillaient pour l’ONU.

Une première attaque a visé vers 20h45 (22h45 heure de Paris) le camp de la Mission de l’ONU au Mali (Minusma) et une deuxième a ciblé les locaux d’un prestataire pour le Service des Nations unies de lutte contre les mines (UNMAS) dans un quartier distinct, a expliqué la Minusma.

« Un Casque bleu du contingent chinois a trouvé la mort et une douzaine de membres du personnel des Nations unies ont été blessés dans l’explosion d’un véhicule piégé au camp », a précisé le porte-parole du secrétaire général de l’ONU.

Il a précisé que lors d’une deuxième attaque contre un camp d’un contractant des Nations unies situé à Gao, « un employé contractuel de nationalité française et deux gardes de sécurité de nationalité malienne » ont également été tués.

L’attaque a été menée par des membres d’Al-Mourabitoune, groupe du chef jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar, a rapporté mercredi SITE, organisation américaine qui surveille les sites Internet islamistes.

Source FranceTvinfo

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles