Mali : le gouvernement  »corrige des faiblesses du fichier électoral », à quelques heures du scrutin présidentiel

Le gouvernement malien a pris quelques mesures, dont la tenue d’une réunion des experts du fichier électoral, afin d’en  »corriger » les  »faiblesses », à quelques heures du scrutin présidentiel de dimanche.

La décision de tenir cette réunion a été prise samedi matin, lors d’une rencontre entre le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga et les candidats au scrutin présidentiel ou leurs représentants.

 »La preuve a été faite que nous avons raison. C’est cela le plus important. Nous avons pris le gouvernement la main dans le sac. Il faut que l’opinion publique sache que le fichier électoral n’est pas bon », a déclaré à la presse le chef de l’opposition, Soumaïla Cissé.

 »J’ai eu à le prouver moi-même avec deux cartes d’électeur. Je pense que ça suffit pour montrer que le fichier n’est pas fiable », a-t-il insisté.

Le Premier ministre a reconnu qu’il y a eu des imperfections dans le fichier électoral, en affirmant qu’il comporte des  »faiblesses ».

Soumeylou Boubèye Maïga a annoncé l’annulation de la décision ministérielle qui autorisait un électeur de voter par procuration pour plus de deux personnes, plus que n’en prévoyait la loi.  »Nous avons retiré la décision ministérielle concernant les procurations. Cela nous permet, sur cette question-là, de nous en tenir strictement à la loi », a-t-il déclaré.

 »La deuxième chose, c’est que nous allons ouvrir toutes les phases d’observation du scrutin à tous les observateurs nationaux et internationaux », a précisé M. Maïga.

Plus de huit millions d’électeurs sont appelés aux urnes pour reconduire le président Ibrahim Boubacar Keïta ou élire l’un de ses 23 concurrents.

Information de BBCAfrique

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles